La place de la femme en turquie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6743 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Anaïs Payen UCO BS
L1 Histoire

La place de la femme en Turquie

Sommaire
Page 3 à 5 : Introduction
Page 6 à 8 1) La femme pierre de touche de l’occidentalisation :
A) La femme turque idéale
B) la femme ; un être humainC) la conscience du progrès  et la femme musulmane

Page 9 à 11 2) Le voile symbole de l’islamisation
A) Du traditionalisme au radicalisme
B) L’islam culturel et l’islam politique
C) la pratique sociale

Page 12 à 16 3) les différents pas vers l’occidentalisation
A) Leféminisme Turque
B) Les différentes lois, associations
C) La question de la laïcité
Page 17 Conclusion
Page 18 Sources
Page 19 Annexe
Introduction :
L’occidentalisation, du moins dans l’histoire de la Turquie, a pris appui sur l’idée del’émancipation féminine, alors que l’occidentalisme triomphant a trouvé sa source dans la pensé humaniste du 19ème siècles et fait écho au processus de modernisation entamé par l’élite réformiste turque dès la période des réformes dites des Tanzimat (1839-1876).Ce processus est lui-même une projection du modèle culturel occidentale, animé par les idées des philosophes du 18ème siècles et fort decivilisation industrielle. Face à la modernité définie par l’Occident, les sociétés orientales se sont affaiblies et ont été obligées de définir leur propre identité et leur propre histoire en fonction de son modèle. Cependant, ces sociétés à faible historicité n’ont pu associer leur propre pratique à la définition de la modernité, elles n’ont pu faire de changement et du renouvellement un processus interneconforme à leur structure sociale propre. Ainsi la rencontre de l’Orient avec la civilisation occidentale, loin d’être une rencontre à égalité, s’est-elle opérée au détriment du premier, tout du moins dans son identité islamique. Marché dans les pas de l’occident en ce qui se rapporte au statut de la femme au sein d’une société de culture musulmane ouvre d’office le débat sur les différencesculturelles et de civilisations entres les 2 entités crées par les hommes : l’orient et l’occident. De ce fait, la question de la femme dans une Turquie engagée dans le processus de sécularisation et les valeurs universalistes est une question de civilisation ou se formulent les enjeux politiques et identitaires. Nous pouvons donc nous poser la question de l’enjeu de la place de la femme en Turquie.La place des femmes en Turquie définit elle les enjeux de l’occidentalisation ? Historiquement, Șemseddin SAMI (1850-1904) a été le premier auteur à décrire les conditions sociales des femmes au XIXème siècle sous l’Empire Ottoman du XIXème siècle, dans des œuvres telles que Taașșuk-Talat ou Fitnat Kamus al-A’lam. Les femmes dépendaient à cette époque  d’un système patriarcal sans possibilitéd’émancipation du fait d’un ordre juridique inspiré par le droit religieux, le fiqh, et consacrant la polygamie, le « marché aux femmes-esclaves » ou des désavantages civiques et civils.
Les écrits d’Ayşegül BASBUGU-YARAMAN rappellent ainsi que les femmes étaient interdites de passage dans certains quartiers, de circuler en voiture, voire de « s’assoir au grand Bazar.

Page 3
Puis, le phénomène desTanzimat marqua un tournant dans la seconde moitié du XIXème siècle. On voit alors l’insertion progressive des femmes sur la scène publique. Ce processus s’accélère au fur et mesure du dépècement de l’Empire, notamment au cours des guerres balkaniques qui favorisent l’émergence d’un sentiment national et d’une volonté des populations ottomanes de « protéger » leur territoire.  La...
tracking img