La sortie de la guerre et le front populaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1491 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La sortie de la guerre, et le Front Populaire

La France, puissance victorieuse est le pays le plus touché par la guerre 1914-18. Elle en sort dévastée, appauvrie, endettée. Il faut reconstruire le pays et retrouver la prospérité perdue. Dans les années 1930, la France doit faire face à la crise économique. La période de l'entre deux guerres voit l'alternance au pouvoir des partis dedroite et de gauche.

I- La France dans les années 1920

A) Les difficultés d'un pays victorieux

Un pays dévasté par la guerre.

-Les pertes humaines s'élèvent à 1, 4 millions de morts, 3 millions de blessés, 700 000 veuves, 750 000 orphelins. Des monuments aux morts existent dans chaque village. Il faut rajouter les conséquences démographiques indirectes : déficit des naissances estiméentre 1, 4 et 1, 7 millions. Même après la victoire, il n'y a pas de baby-boom. Pour reconstruire le pays, on fait appel à la main d'œuvre étrangère. En 1936, à l'arrivée des classes creuses à l'âge du mariage, le nombre de décès est supérieur à celui des naissances.

-Le Nord et le Nord-Est du pays sont entièrement détruits. La production agricole et industrielle s'est effondrée, les machinessont devenues désuètes.

-La situation financière et économique est mauvaise. La France a perdu des marchés et l'inflation est élevée puisque l'Etat a fait fonctionner la planche à billets et a beaucoup emprunté. Cela entraîne une baisse du pouvoir d'achat et donc le mécontentement de la population.

-La vie politique est marquée par les divisions de la SFIO (en SFIO et PCF) après l'adhésiond'une large majorité à la IIIème Internationale lors du Congrès de Tours en décembre 1920. Les anciens combattants sont actifs sur la scène politique et on les retrouve en grand nombre dans la Chambre élue ( victoire du Bloc National regroupant les partis de droite) en 1919, d'où le nom de " Chambre bleu horizon ".

B) Les politiques menées en France

-Le Bloc National dirige la France de 1919 à1924 en s'appuyant sur la droite et les radicaux. La majorité parlementaire est en réalité plutôt de centre que de droite. Il mène une politique de fermeté vis-à-vis de l'Allemagne en exigeant le paiement des réparations et en occupant la Ruhr en 1923.

- Le Cartel des Gauches de 1924 à 1926. Les radicaux nouent des ententes avec les socialistes et modifient ainsi la majorité en 1924. Legouvernement Herriot est à dominante radicale avec le refus de participation des communistes et des socialistes. La politique extérieure est moins ferme ce qui améliore les relations avec l'Allemagne. Le plan Dawes et l'allègement des réparations sont acceptés et en 1928 le pacte Briand-Kellog est signé. Le Bloc est affaibli par les divisions entre socialistes et par la spéculation contre le Franc etla fuite des capitaux, le " Mur de l'argent ". Ne faisant pas confiance au Bloc, les radicaux renversent leurs alliances et s'allient à la droite (il n'y a pas d'élection).

- L'Union national, de 1926 à 1929. Raymond Poincaré forme un nouveau gouvernement et obtient les pleins pouvoirs financiers. Il rétablit la situation financière en menant une politique d'austérité qui rééquilibre lebudget. Le franc se redresse et est stabilisé en 1928 après sa dévaluation des 4/5ème. Des mesures sociales importantes sont prises. En 1928, la droite gagne les élections législatives et peut maintenant gouverner sans l'appui des radicaux. La prospérité est de retour, la France investit à l'étranger et des manifestations culturelles sont organisées à nouveau : exposition coloniale en 1931. La Francese croit en sécurité avec la ligne Maginot décidée en 1929.

II- La France dans les années 1930

A) Les crises

Crise économique et sociale.La France est touchée plus tardivement que les Etats-Unis et le reste de l'Europe par la crise économique née en 1929 après le krach boursier de New-York. La dépression devient réelle en 1931 et est accentuée par la dévaluation de la livre sterling qui...
tracking img