La symbolique sociale du corps

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2032 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
A l'heure actuelle la manière dont nous considérons1 notre corps résulte d'une symbolique assez inédite sur le plan des cultures. Le symbole est définit comme «une image ou un signe servant à représenter un objet déterminé […]. La relation entre le signe et ce qu'il représente peut être totalement arbitraire. Elle peut être aussi analogique. Le symbole est alors la concrétisation d'uneabstraction» [Alpe, Beitone, Dollo, Lambert, Parayre, 2005]. Il faut préciser que la compréhension du symbole qui fonctionne par analogie se fait dans une culture donné, à un moment donné. Il se fonde sur des codes que seuls ceux pris dans cette culture peuvent comprendre, sachant qu'une symbolique prend tout son sens lors des interactions. En fait, comme le dit Herlich «Il [le corps] est pour la société unmoyen d'exprimer ses idéaux, ses structures et ses contradictions. Le corps peut donc apparaître comme le carrefour du champ symbolique. Il reproduit toute la société et est le reflet de sa culture». [Herlich, 1990]
Finalement, le corps n'a de valeurs et de significations que par ce qu'il exprime et renvoie à une symbolique. Auparavant, le corps usait de ses propres organes, de ses propresparties comme symbolique du monde et de la nature. Cela permettait de donner une signification à son corps et surtout au monde. A travers cette symbolique nous parvenions à comprendre l'univers. Quand est-il aujourd'hui de cette symbolique relative au corps ? Comment se traduit-elle ?

La symbolique relative au corps dans les sociétés dites modernes, souligne un principe reposant sur une distinctionentre le corps et l'esprit. Cette dichotomie corps/esprit est à nos yeux naturelle. Or, si elle apparaît comme telle c'est uniquement à cause d'un long processus social et historique. Autant dire qu'il s'agit d'un construit social. Nous allons, par conséquent, revenir sur les mécanismes qui nous ont amené (c'est-à-dire les individus des sociétés occidentales) à penser cette scission.
Cetteséparation entre le corps et l'esprit est le fruit d'un long travail d'incorporation. A vrai dire cette vision découle principalement du processus d'individualisation qui s'est déroulé au fil des siècles et notamment à partir du XVI ème2.
Notre société, comme toutes les autres, donne une définition bien précise du corps. Elle est le fruit nous l'avons dit, de la division entre le corps et l'esprit.Le corps était, préalablement à cette vision, pris dans une trame communautaire et cosmique3. L'identité corporelle de l'individu ne se révélait que dans les échanges établis avec sa communauté. Puis, peu à peu l'individualisme se développe, dans un premier temps dans les classes dirigeantes. Nous attribuons cette montée de l'individualité notamment à l'activité des marchands (pour plus de détailssur les origines de la conception dualiste corps/esprit se référer à l'annexe 7). Ce sont eux à l'origine de l'individualisme. Cela conduit à la perception d'un corps outil, machine. En outre, l'individualisme permet «de pouvoir se créer un monde nouveau, à l'image de son désir, d'où les innombrables recours à la chirurgie esthétique pour le remodeler et le façonner à sa guise, et surtout pourrendre ce corps éternellement jeune, afin que le temps s'abolisse et qui soient reculées les frontières de la mort , non seulement par rapport à la maladie mais aussi par rapport à l'apparence physique» [Molénat, 2006]. En fin de compte avec l'individualisme, les individus sont en mesure de construire leur identité en composant avec leurs valeurs, leurs intérêts, leurs rôles et surtout eninvestissant leur corps. D'autre part, l'individu n'étant plus pris dans un ensemble d'institutions, il doit désormais prendre lui même des décisions pour tout ce qui touche à sa vie. Nous avons à faire à un individu «démocratique». En dernier lieu, l'individualisme est en lien avec le narcissisme croissant à l'œuvre dans nos sociétés. Le narcissisme correspond à une sorte d'accomplissement de soi....
tracking img