Latin plaute terence

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (978 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PLAUTE
Plaute (en latin Titus Maccius Plautus) est un auteur comique latin né vers 254 av. J.-C. à Sarsina dans l'antique Ombrie (maintenant située en Romagne) et mort en 184 av. J.-C à Rome.
Lestrois pièces :
-L’Amphitruo : Jupiter, amoureux d'Alcmène, la séduit en prenant les traits de son mari, le général thébain Amphitryon; Mercure, fils et messager de Jupiter, a pris, lui, les traitsde Sosie, l'esclave d'Amphitryon. Il s'ensuit une série de quiproquos, jusqu'au dénouement final où Jupiter avoue sa culpabilité au mari outragé, afin d'innocenter la vertueuse épouse. Enceinte desoeuvres de son mari et de Jupiter, Alcmène accouche de deux jumeaux, Héraclès et Iphiclès.

*L’Asinaria : Le jeune Argyrippe a besoin d'argent pour s'acheter une courtisane, Philénie. Avec lacomplicité de ses esclaves Liban et Léonide et l'assentiment de son père Déménète, il escroque sa mère en détournant le produit d'une vente d'ânes. En échange de sa complaisance, Déménète exige une nuit d'amouravec Philénie. La mère intervient et rétablit l'ordre.

*L’Aulularia : Le vieil avare Euclion, qui s'en fie à peine à lui-même, a trouvé chez lui, sous terre, une marmite remplie d'or. Il l'enfouitde nouveau profondément, et la garde avec de mortelles inquiétudes ; il en perd l'esprit. Lyconide a ravi l'honneur à la fille de ce vieillard. Sur ces entrefaites, le vieux Mégadore, à qui sa soeura conseillé de prendre femme, demande en mariage la fille de l'avare. Le vieux hibou a grand'peine à l'accorder. Sa marmite lui cause trop d'alarmes ; il l'emporte de chez lui et la change de cachetteplusieurs fois. Il est surpris par l'esclave de ce même Lyconide qui avait déshonoré la jeune fille. L'amant obtient de son oncle Mégadore qu'il renonce en sa faveur à la main de son amante. EnsuiteEuclion, qui avait perdu par un vol sa marmite, la recouvre contre tout espoir ; dans sa joie, il marie sa fille à Lyconide.
Térence
Térence (en latin Publius Terentius Afer), né à Carthage vers...
tracking img