Le bonheur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2136 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : Dissertation: Est-il moral de rechercher le bonheur ?
Aperçu du corrigé : Dissertation: Est-il moral de rechercher le bonheur ?

I - INTRODUCTION.

Se sacrifier pour autrui est le gage d’un sens moral très élevé. Mais dès lors avoir un sens moral n’implique-t-il pas de renoncer à son bonheur ? Nous pouvons donc nous demander si il est moral de rechercher le bonheur. La moraleconnote le bien. Le bonheur connote lui le bon. A l’évidence le bien et le bon sont très proches. Donc on pourra tout d’abord essayer de mieux distinguer morale et bonheur, en s’interrogeant sur les catégories si proches que sont le bon et le bien. Si l’on veut vraiment concilier la morale et le bonheur, il nous faut trouver une conception du bonheur qui puisse supporter un esprit de sacrifice. Parmiles conceptions du bonheur, celle de l’ataraxie qui donnerait le pouvoir de rester calme et serein quelles que soient les circonstances, n’offrirait-elle pas une conception du bonheur compatible avec un esprit de sacrifice ? Mais si se sacrifier pour autrui semble honorable, que vaut une vision morale qui n’implique que frustration des personnes, qui les enferme dans les chaînes de lois et derègles au service de la société ?

II - QU’EST-CE QUI SEPARE LE BIEN ET LE BON ?

a) - Viser le bien, n’est-ce pas chercher le bonheur pour tous ?

Il y a à l’évidence une proximité entre la morale et le bonheur. Qu’est-ce que le bien moral sinon ce qui est bon pour tous ? Si tous nous étions moraux, le bonheur de tous n’en serait-il pas la conséquence ? Chacun ne veillerait-il pas à ce que lesautres ne soient pas malheureux ? La règle d’or formulé par le Rabbin Hillel prescrit de ne pas faire à autrui ce qu’on ne voudrai pas qu’on nous fasse. A vrai dire le bien ne consiste pas seulement à éviter le mal et on peut préférer ce logion (une parole) de Jésus-Christ selon lequel il faut faire à autrui ce qu’on voudrai qu’on nous fasse. Cette expression de la morale positive montre que le bienconduit forcément à ce qui est bon pour tous.

b) - Mais si le bien est universel, le bon n’est-il pas plus personnel ?

Toutefois une telle utopie morale où chacun ferait ce qui est bien pour les autres est-elle réaliste ? Kant signale à juste titre qu’être moral nous rend digne du bonheur mais que vue les circonstances actuelles cela ne nous rend pas heureux. En effet le désintéressementmoral est rare et nous avons rarement l’occasion d’en jouir en retour de nos propres tentatives. A vrai dire la plupart d’entre nous nous devons constater que les automatismes égocentriques règnent en nous. Le sacrifice moral ne nous tente guère dans ses extrémités : même si par ailleurs certains d’entre nous sont parfois disposés à espérer un paradis en récompense des tentatives de saintetémorale, il faut bien constater que peu d’entre nous sont prêts à y consacrer toute leur existence. Ce qui est bien et bon du point de vue universel ne semble pas très souvent bon du point de vue personnel.

III - L’ATARAXIE EST-ELLE UN MODELE DE BONHEUR MORAL ?

a) - L’ataraxie peut être acquise par la vertu selon les stoïciens.

Cependant savons-nous vraiment ce qui est bon pour nous ? Nesommes-nous pas prisonniers d’un point de vue où nous voudrions que le monde se soumette à notre volonté ? Ne faudrait-il pas plutôt que nous apprenions à harmoniser notre volonté avec celle de la nature toute entière ? Autrement dit serons-nous heureux tant que nous n’aurons aucune idée d’une harmonie entre ce qui est vraiment bon du point de vue personnel et du point de vue universel ? Si du point devue personnel nous persistons à vouloir quelque chose qui n’est pas possible du point de vue universel de la nature, ne sommes-nous pas condamnés à être malheureux ? Ainsi la morale qui exige de nous de vouloir quelque chose d’universellement souhaitable rejoint une approche réaliste du bonheur selon laquelle la vertu par excellence consiste à accepter la volonté universelle de la nature. Le bon...
tracking img