Le cas tf1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 40 (9833 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Maria Mercanti-Guérin

Docteur en Sciences de Gestion
Centre de Recherche DMSP
DRM (CNRS UMR 7088)
Université Paris Dauphine

Maître de Conférences
Université d’Evry Val d’Essonne

Adresse : UFR SSG, 02 rue du Facteur Cheval, 91000 Evry
Téléphone : 01-46-64-06-62
Mail : maria.guerin@laposte.net

LES STRATEGIES DU LEADER
[pic] : [pic][pic] [pic][pic] [pic] [pic] [pic]

Le14 mai 1986, la décision de privatiser TF1 est rendue publique. Première chaîne du paysage télévisuel français, son rachat par le groupe Bouygues le 16 avril 1987 constitue un virage stratégique important pour le leader français du BTP. En un peu plus de vingt ans, Bouygues l’a transformée en un acteur majeur de l’audiovisuel. TF1 a développé son portefeuille d’activités par rachat, alliance oucroissance interne. Son métier a évolué passant d’un diffuseur de contenus télévisuels à celui d’un éditeur et diffuseur audiovisuels. Néanmoins, cette stratégie de diversification est aujourd’hui repensée par ces dirigeants, conscients de la nécessité de prendre en compte la transformation radicale du marché des médias. Le PAN ou paysage audiovisuel numérique introduit une désintermédiation quidonne aux producteurs de contenus la possibilité de commercialiser directement leurs programmes auprès des téléspectateurs, menace le principe des grands rendez-vous télévisuels, émiette les audiences en fonction d’une multiplicité de supports et de formats (TNT, câble, satellite, ADSL, fibre optique, mobile, VOD, podcast, peer-to-peer). Cette profusion d’offres et l’émergence de nouveaux acteursissus soit de la téléphonie, soit de l’Internet redéfinissent le marché de référence du groupe TF1 et de ce fait remettent en cause son leaderhip. Pourtant, cette volonté d’être premier et de le rester fait partie de la culture de la chaîne et de ses dirigeants. Elle imprime et façonne la stratégie suivie depuis son intégration au groupe Bouygues jusqu’à la récente nomination de Nonce Paolini, sonnouveau directeur général. Elle a soufflé les dernières réflexions de Patrick Le Lay[1] avant son départ « Nous avons eu vingt ans de " leadership " et de croissance. Nous nous sommes affirmés comme leader et nous devons le rester. Tant que nous comprendrons l'évolution de notre environnement et que nous ferons les bons choix, nous n'avons aucune raison d'être inquiets. L'audience quotidienne estun aiguillon permanent pour évoluer et motiver. Notre avenir se fabrique tous les jours. A nous de savoir être modernes ! » (Boulogne, le 17 avril 2007).

Portrait d’un leader : adaptation volontariste aux nouvelles cibles, aux nouveaux média et aux nouvelles pratiques
Le discours de TF1 auprès des investisseurs réunis pour son assemblée générale 2007 est le suivant : TF1 est et doit resterleader sur tous les canaux de diffusion de l’image. Ainsi, il se doit d’avoir des contenus adaptés à toutes les plateformes.

Sur le canal de la télévision hertzienne : 7 des 10 séries les plus puissantes aux USA sont diffusées sur TF1. Les journaux télévisés du soir rassemblent 3,6 millions de téléspectateurs. Les grands événements sportifs (rugby, football, F1…) sont visibles sur TF1 qui en aacheté les droits pour certains jusqu’en 2014 (Fifa). TF1 obtient 35, 3% de part de marché sur la cible ménagères moins de 50 ans, soit la meilleure part de marché sur cette cible toute chaîne confondue. TF1 réalise sur l’année 2006 98 des 100 meilleures audiences. Elle devance ainsi M6, France 2, France 3, Canal Plus.

Sur les canaux du câble, du satellite et de la TNT : TF1 recueille sur la TNTgratuite une part de marché de 31,8% et sur l’univers du câble et du satellite 33%. Parmi les chaînes thématiques détenues par TF1, 5 sont dans le top 10 des chaînes les plus regardées : TV Breizh, Eurosport, LCI, TF6, TMC. Néanmoins, ses investissements sur le câble et le satellite marquent un tournant. La vente du bouquet satellite TPS au groupe Canal Plus illustre la volonté de concentrer les...
tracking img