Le civis : dispositif d'accompagnement phare de la mission locale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6335 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Insertion des Jeunes en France

INTRODUCTION

« Il faut agir et travailler au plus près des jeunes…. le cloisonnement régnait jusqu’à alors en matière d’insertion des jeunes. Il ne faut plus traiter à part chaque point particulier de la vie des jeunes, mais prendre en compte la globalité. Les divers problèmes étant en interaction constante.» Bertrand Schwartz1. L’insertion des jeunes est aucentre des préoccupations gouvernementales depuis les années 1970. Le constat est fait dans cette décennie de la difficulté des jeunes à s’insérer dans un emploi durable mais aussi, leur précarité est inquiétante. Dès lors, l’accent est mis sur la nécessité de trouver des mesures permettant de rendre plus souple l’insertion des jeunes, notamment en « coordonnant » les dispositifs des différentsacteurs de leur insertion, jusque là juxtaposés et parfois contradictoires. L’insertion des jeunes ne concerne pas seulement l’intégration professionnelle, mais il s’agit de considérer la “ jeunesse” avec l’ensemble des ses problèmes en interaction tels l’emploi, le logement, la santé, la culture, la formation, la justice… et qui sont facteurs d’insertion ou d’exclusion. Mettre en place un « guichetunique », s’avère ainsi utile, afin de mettre en adéquation l’insertion Sociale et Professionnelle des jeunes. En 1982, une institution spéciale pour les jeunes est créée pour faciliter cette insertion sociale et professionnelle : Les Missions Locales. Même s’il existe d’autres entités comme les associations ou les entreprises qui accompagnent les jeunes dans leur démarche d’insertion, la missionlocale est le lieu de « référence » en matière d’insertion des jeunes. Quels sont ses objectifs ? Comment fonctionne-t-elle ? La paupérisation des jeunes (20,2% vivent sous le seuil de pauvreté), leur taux de chômage de plus en plus inquiétant (23% en septembre 2010), la précarité des emplois qu’ils occupent, l’acquisition de leur autonomie de plus en plus tardive…sont autant de problématiques quiont interpellé les pouvoirs publics et qui tentent tant bien que mal à mettre en place des dispositifs censés optimiser l’insertion des jeunes. Ainsi, comme toute institution, la mission locale à des moyens d’action indispensables à l’atteinte de sa mission d’insertion. Le CIVIS est entre autres, l’un des dispositifs d’insertion utilisée par celle-ci, mais qui est spécifique quant à la pluralitédes actions qu’il englobe et vis-à-vis de l’accompagnement des jeunes. Pourquoi a-t-il été crée ? Quels sont ses caractéristiques et ses limites ?

1Ancien directeur de l’Ecole des Mines Nancy et Inspirateur des Missions Locales

Insertion des Jeunes en France

I. UNE STRUCTURE CREER POUR LES JEUNES : LA MISSION LOCALE

A – Présentation

Les missions Locales sont, en France, desorganismes chargés d’aider les jeunes à résoudre l’ensemble des problèmes que pose leur insertion professionnelle et sociale. Ce sont des lieux d’accueil, d'information, d’orientation professionnelle et d’accompagnement pour construire un projet professionnel déterminé. Elles s'adressent à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sortis du circuit scolaire, avec ou sans qualifications qui rencontrent desdifficultés, notamment en matière d'accès à l'emploi ou à la formation. Il s'agit de tout mettre en œuvre pour faciliter l'accès des jeunes à l'emploi et à l'autonomie. Elles ont le statut d'une association (loi 1901), et fonctionnent sous la responsabilité d’un directeur. Elle est dotée d’un Conseil d’Administration composé d’élus locaux, des services de l’État, de représentants du milieu économique etde partenaires associatifs. La logique de la mission locale est de travailler en partenariat, ce qui est censé favoriser « la mise en œuvre des politiques locales d’insertion ». Elles ont une mission de service public pour l'orientation et l'insertion professionnelle et sociale des jeunes. Leur financement est assuré par les collectivités territoriales, l'État, et le Fonds Social Européen. Le...
tracking img