Le classicisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7082 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le classicisme : un mouvement littéraire et culturel du XVIIe siècle.

L’adjectif latin classicus signifie « de première classe », pour un citoyen qui appartient à la classe sociale la plus élevée de la République romaine. Au sens littéraire, les classiciques sont les auteurs de « premier ordre », autrement dit, les modèles. Ce qu’on appelle le classicisme, au XVIIème siècle, est un mouvementlittéraire et culturel, qui prône l’imitation des grandes œuvres antiques, considérées comme des références, et qui établit des règles de composition artistique strictes.

Le contexte historique : le « Grand siècle » français.

La période que l’on nomme « classique » recoupe le règne de Louis XIV, soit la seconde moitié du XVIIème siècle. Le Roi Soleil encourage l’effervescence artistiquedans tous les domaines et veut concurrencer le baroque italien. Le culte de la perfection antique des « classiques » rejoint donc la volonté de grandeur et de prestige du monarque.

Les valeurs classiques.

Les auteurs et artistes « classiques » ne se nomment pas ainsi. Le terme n’apparait qu’a posteriori, au XIXe siècle. Cependant, leur doctrine est bien réelle, contenue dans un certainnombre de textes fondateurs et d’œuvres emblématiques.

On peut les résumer ainsi :

-le culte des Anciens : Les auteurs antiques sont considérés comme des modèles. Ainsi, c’est dans l’imitation des anciens que les classiques mesurent le talent d’un auteur. La Fontaine (1621-1695) le revendique : « mon imitation n’est point un esclavage/ Je ne prends que l’idée, et les tours, et les lois, / Que nosmaîtres suivaient eux-mêmes autrefois. » La Bruyère (1645-1696), auteur des Caractères, écrit lui aussi : « Tout est dit, et l’on vient trop tard depuis mille ans qu’il y a des hommes, et qui pensent. »

Cependant, la référence à l’antiquité sera contestée par ceux qui, comme Charles Perrault (1628-1703), estiment que la création doit sans cesse évoluer, progresser. Cette virulente et trèscélèbre Querelle des Anciens et des Modernes (qui éclate en 1687) est à l’image des débats qui animent le XVIIème siècle.

-L’opposition au baroque : l’esthétique baroque magnifie les passions, les métamorphoses, les jeux sur l’illusion, la vérité et la fantaisie. A contrario les Classiques prônent l’ordre, la simplicité, la sobriété, la pureté de la langue, l’unité de ton et la rationalité …

- Lamorale : les règles d’esthétique classique se retrouvent dans leur éthique. Ainsi, le XVIIème siècle est aussi celui des moralistes. Parmi eux, La Fontaine, à travers ses fables, mais aussi La Rochefoucauld (1613-1680), dans ses Maximes, prônent la modestie, le bon goût, le naturel, le sens de la mesure, et une certaine « élévation » souvent d’inspiration religieuse. Ils dénoncent les vices deshumains.

Louis XIV

[pic]

Louis XIV choisit le soleil comme emblème. C'est l'astre qui brille et donne la vie. L'astre qui, chaque jour se lève et se couche. Louis XIV veut ressembler à cet astre lumineux : son propre lever et coucher se font chaque jour en public. Il veut monter au monde la toute puissance de son pouvoir.
    Le soleil, c'est aussi Apollon, dieu de la paix et des arts.Après la mort de Mazarin en 1661, Louis XIV a les mains libres. A vingt-trois ans, il peut assumer lui-même les responsabilités du pouvoir. Pendant ces vingt-cinq premières années de son long regne, il travail patiemment à imposer sa toute puissance, à assurer l’unité et la force de son royaume. Il poursuit Quatre objectifs principaux.

-Concentrer tous les pouvoirs : son premier but est deconcentrer entre ses mains tous les pouvoirs. Pour y parvenir, il veille à ce qu’aucun de ses ministres ne prenne une place trop importante. Le temps où Richelieu, puis Mazarin déterminaient la politique de la France est bien révolu.

-Assurer l’unité religieuse et idéologique : Exercer un pouvoir fort, cela suppose régner sur un pays uni, tous les hommes d’Etat le savent et usent habilement de...
tracking img