Le conte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (828 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
2nde PRO NJPF Mme BIGREL Effectuer ce travail sur copie double
SEQUENCE 1, séance 6
Objectifs : Analyser le conte humoristique / Revoir la durée du récit (résumé d’actions, ellipse)Au cours d’une bataille contre les Turcs, Médard de Terralba, chevalier, est coupé en deux par un boulet de canon. Ses deux moitiés continuent de vivre séparément, l’une faisant le bien, l’autremutilant tout sur son passage. Dans cet extrait, le chevalier éprouve soudain « la lubie des incendies » et s’attaque au village de Préchampignon où vivent des lépreux.

Sans la moindre raisonplausible, une nuit il poussa jusqu’aux maisons de Préchampignon et lança sur leurs toits de paille de la poix enflammée. Les lépreux ont la vertu de ne pas souffrir quand ils rissolent. Surpris par lesflammes dans leur sommeil, ils ne se fussent certes pas réveillés. Mais tandis qu’il prenait la fuite au galop, le vicomte entendit s’élever du village une cavatine au violon ; les habitants dePréchampignon veillaient, absorbés par leurs jeux. Ils roussirent tous un peu, mais sans souffrir. Ils s’en amusèrent même, comme c’est dans leur tempérament. Ils eurent tôt fait d’éteindre l’incendie ; etleurs maisons, peut-être bien parce que lépreuses comme eux, ne subirent que peu de dommages.
La méchanceté de Médard se tourna contre son propre bien : le château. Le feu prit à l’aile oùdormaient les domestiques et flamba, tandis que les gens, emprisonnés à l’intérieur, poussaient des hurlements. L’attentat était dirigé contre la nourrice qui lui avait servi de mère : Sébastienne. Aveccette autorité que les femmes s’obstinent à vouloir garder sur ceux qu’elles ont connus enfants, Sébastienne ne manquait jamais de reprocher au vicomte ses méfaits […]. On retira des murs carbonisés uneSébastienne en fort piteux état : il lui fallut garder longtemps le lit pour guérir ses brûlures.
Un soir, la porte de la chambre où elle gisait s’ouvrit et le vicomte fit son apparition...
tracking img