Le diagnostique pre implantatoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1234 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Des enfants dans le monde naissent avec des maladies génétiques. Aujourd'hui, des tests sont capables de les déceler sur l'embryon. Un espoir pour les couples, qui a pour nom le « diagnostic préimplantatoire » (DPI).

 

Myopathie de Duchenne, mucoviscidose, amyotrophie spinale, dystrophie myotonique de Steinert, chorée de Huntington… Nombreuses sont les maladies génétiques graves, parfoismortelles, que les couples peuvent transmettre à leur enfant. Si l'un des conjoints est porteur de l'anomalie génétique (ou s'il existe des cas récurrents dans sa famille), le couple peut demander à bénéficier d'une fécondation in vitro (technique de procréation médicalement assistée où l'ovule et le sperme sont mis en contact en dehors de l'appareil reproductif féminin, ce sont les fameuxbébés-éprouvette) et d'un diagnostic préimplantatoire, le DPI, autorisé en France depuis 1994.

Une technique sophistiquée

Quand les embryons ont atteint le stade de 8 cellules, le généticien prélève sur chacun d'eux une ou deux cellules en vue de procéder à l'analyse génétique. Si l'un de ces embryons est non porteur de l'affection génétique, il est implanté dans l'utérus de la femme dans l'espoir depermettre la naissance d'un enfant indemne de la maladie génétique. Les autres embryons sont soit détruits, soit conservés pour une implantation ultérieure.

Vers une société eugéniste ?

Le DPI suscite des questions éthiques, des fantasmes aussi. Certains imaginent une généralisation de cette méthode d'analyse et de tri embryonnaire. Ils y voient un procédé révolutionnaire qui permettrait auxfemmes d'avoir une grossesse paisible, en étant certaines que leur bébé serait en bonne santé. Tout le monde en viendrait, peu à peu, à concevoir des enfants par cette méthode. Ainsi, nous nous acheminerions vers une société où ils seraient présélectionnés en fonction de leur qualité génétique. En un mot, une société eugéniste…

La tentation de diabolisation

Selon le Comité consultatifnational d'éthique, qui vient de rendre un avis (avis n° 107, novembre 2009, Les problèmes éthiques liés aux diagnostics anténatals : prénatal et préimplantatoire) sur cette question, l'eugénisme n'est pas d'actualité. Assurément, ce serait le cas si la puissance publique incitait les couples à recourir à un test génétique pour les contraindre à concevoir des enfants normaux. Si une telle pressionexistait, elle mettrait l'État hors la loi. En effet, l'eugénisme est considéré comme un crime passible de trente ans de réclusion et de 750 000 € d'amende. Le Comité consultatif national d'éthique s'est gardé de verser dans quelque complaisance catastrophiste qui diabolise le DPI. Peut-on sérieusement croire que, d'ici quelques années, les couples cesseront de procréer naturellement et préférerontutiliser le DPI pour avoir des enfants parfaits, affranchis de tout gène défectueux ? Un tel scénario relève du fantasme quand on y regarde de près.

La réalité du DPI

En France, une cinquantaine d'enfants seulement naissent chaque année par DPI. Cela représente un chiffre dérisoire comparé aux 800 000 naissances annuelles. Le DPI est un parcours difficile qui nécessite une fécondation in vitro(FIV). Cela suppose un prélèvement d'ovocytes, un geste intrusif pénible, qui plus est assorti d'un taux d'échec important. Comme lors d'une conception naturelle, il n'y a guère plus que 20 % de chances que l'embryon s'implante dans la paroi utérine. On doit tenir compte des risques induits par la stimulation ovarienne autant que des incertitudes quant à l'innocuité de la FIV, principalement entermes de fertilité. Les maladies graves ne sont pas toutes d'origine génétique. En analysant l'embryon, on peut certes éviter que l'enfant soit atteint d'une maladie d'origine génétique mais il existe d'autres anomalies sévères que l'on découvre souvent à l'échographie et qui n'ont pas d'origine génétique avérée.

Un projet d'enfant

Le DPI a une conséquence négative qui est l'élimination...
tracking img