Le don du sang et d'organes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2219 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
EXPOSE

DES PRATIQUES MEDICALES
POUR SAUVER DES VIES: DON DU SANG, DON D'ORGANES.

Le nombre de transfusion sanguine a augmenté, et en parallèle le besoin en sang a lui aussi augmenté, de même pour les greffes et le besoins de greffons. La greffe est une opération qui consiste à transférer un organe ou des tissus prélevés sur soi ou un donneur. Le greffon est un morceau ou fragment de chairou d'organe transplanté lors d'une greffe. C'est dans le but d'avertir une population qui sera à partir de 18 ans capable de donner son sang et qui pourra donner des organes ou des tissus que j'ai choisi ce thème pour mon exposé.

I LE DON DU SANG

Chaque année en France, 3 millions de personnes donnent leur sang à l'Etablissement Français du Sang (EFS). Ce nombre est relativement élevé carle sang ou ses composants peuvent être utilisés soit comme médicament ou pour des actes médicaux. Un homme peut faire 6 dons par an et une femme 4 par an. Le don du sang peut sauver des vies. Un donneur donne 450 ml de sang, cela correspond à une poche ou une unité de sang. Sachant que pour certains actes médicaux, le nombre d'unités de sang est plus important (Voir tableau). Chaque jour, 8800dons du sang sont nécessaires pour avoir suffisamment de poches de sang.

1) le parcours du donneur.

Le parcours d'un donneur dure entre 30 et 45 minutes: il est d'abord pris en charge par une secrétaire qui rempli un dossier et qui lui donne un questionnaire pour préparer l'entretien avec un médecin. Il s'entretient, alors avec un médecin qui s'assure que le don ne sera pas un dangerpour lui et le receveur en s'assurant du groupe sanguin du donneur (A, B, AB, ou O), s'ensuit le prélèvement qui dure 10 minutes. Ensuite une collation lui est donné. En effet, après un don du sang, il est important de boire et de se nourrir ainsi que de se reposer. Chez certaines personnes, le don peut affaiblir, il est donc nécessaire de ne pas pratiquer une activé qui pourrait épuiser au risque dedevenir dangereux pour le donneur. En effet, un petit risque subsiste, le sang apporte les nutriments nécessaires au bon fonctionnement du corps. Lors du prélèvement, on retire du sang donc aussi des nutriments, on peut alors tomber en hypoglycémie qui est le manque de sucre dans le corps, c'est pourquoi on nous donne un collation après le don.

2) Dans quel cas je ne peux pas donner monsang?


Dans certains cas, on ne peut pas donner son sang, en effet si on est atteint hépatite B ou C, du SIDA ou de la syphilis donner son sang à une personne lui donnerai ces maladies. C'est pourquoi des tests sont réalisés après le don avant la transplantation chez un patient. Lors de ces tests les globules rouges et blancs sont analysés pour vérifier qu'il n'y a aucun problème. Lespersonnes diabétiques ou cardiaques ne peuvent non plus donner leur sang, mais pas seulement eux mais toutes les personnes atteintes d'une maladie du sang.

3) Le don de plaquettes.

Les plaquettes permettent au corps de cicatriser les vaisseaux sanguins, donc aussi à stopper les hémorragies. Le don de plaquettes est utile pour les personnes qui ont une leucémie ou une chimiothérapie. Lesplaquettes sont aussi nécessaire dans certaines interventions chirurgicales lourdes.

4)A quoi sert le sang prélevé et a qui?

Le sang prélevé est envoyé dans les centres hospitaliers, il est utilisé lors des interventions lourdes ou pour des malades bien définis comme les patients qui ont des chimiothérapies, des personnes atteintes de maladie du sang...

Lors du don, on ne peutattraper de maladie infectieuse ( sida, hépatite...) car le matériel utilisé, les aiguilles, les poches, les tubes, sont à usage unique.

Acte médical | Nombre d'unités de sang nécessaire |
Traitement d'un cancer | 8 par semaine |
Chirurgie du cœur et des vaisseaux | 1 à 6 |
Chirurgie de l'intestin | 2 à 4 |
Chirurgie du cerveau | 4 |
Transfusion à...
tracking img