Le financement de la microfinance des pays en développement :

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3411 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le financement de la microfinance des pays en développement :
Y a-t-il encore un rôle pour les subventions ?
BIM n° - 27 février 2007
Claude FRANKA
Le BIM d'aujourd'hui nous est proposé par Claude Franka. Il est tiré de son mémoire de fin
d’étude « Le Financement de la microfinance des pays en développement : quel rôle pour les
subsides ? » (Université Catholique de Louvain, FacultéOuverte de Politique Economique
et Sociale, Juin 2006). Ce travail passe en revue les différents types de subventions au
secteur de la microfinance et analyse les conditions dans lesquelles ces subventions sont
justifiées.
Introduction
Les subventions à destination des institutions de microfinance (IMF) des pays en développe-ment engendrent une lourde suspicion qui fait référence àla déroute, dans les années 60 et 70,
de nombreuses banques étatiques largement subventionnées. C’est avec cet histor ique peu
propice en toile de fond, qu'est analysée la place de ces financements dans la microfinance
contemporaine des pays en développement. Ce débat s’inscrit aussi dans un contexte de com-mercialisation accrue de la microfinance et des questions sous-jacentes, maintesfois soule-vées, à savoir y a-t-il compatibilité entre la recherche de la performance financière et une acti-vité dont l'objectif est la lutte contre la pauvreté ou encore, y a-t-il un risque d’un glisse ment
de la logique de l’intérêt général et de la solidarité vers celle du profit privé ?
L’importance des subventions
Une porte d’entrée logique pour aborder cette question des subventions– ou de manière plus
générale des financements accordés aux IMF à des conditions non commerciales – est
d’essayer d’en déterminer l’importance. Il s’agit donc d’identifier, d’un côté, les IMF qui sont
capables de générer assez de revenus pour couvrir l’ensemble de leurs coûts y compris ceux
liés aux coûts de financements commerciaux (emprunts et capitaux propres). Ce faisant ellespeuvent s’adresser aux marchés des capitaux où les ressources sont abonda ntes. De l’autre, on
retrouve celles qui ne couvrent pas leurs coûts et sont amenées à disparaître sans le soutien
continu des bailleurs de fonds. Cette distinction est complexe voire illusoire pour trois raisons
principales :
2
? Des statistiques imprécises quant au nombre d’IMF répertoriées dans les pays endévelop-pement, et en particulier des IMF financièrement autonomes. Pour l’anecdote, un article du
quotidien Le Monde paru en décembre 2005 faisait état de seulement 100 IMF à l’équilibre
sur 10 000 recensées. Ces chiffres sont cités dans plusieurs publications avec comme réfé-rence une étude de la Banque mondiale de 2001. Afin d’étayer notre propos et de confir-mer ces chiffres derespectivement 100 et 10 000, nous avons tenté d’obtenir un exem-plaire de cette étude. Toutefois, malgré un certain nombre de références sérieuses, cette
étude ne semble jamais avoir été réalisée. Le CGAP, en dernier recours, nous a confirmé
ne jamais avoir été à la base de cette étude (1) ;
? Les formes des subventions sont diverses et souvent implicites. Les subventions peuvent
consister endons financie rs ou en nature, des prêts ou avances assimilées à des taux
réduits, de « soft equity »(2) et de garanties bancaires. Un grand nombre d’IMF sont ainsi
subventionnées de plusieurs façons , même celles qui déclarent être profitables. La
Gra meen Bank (3) par exemple a publié presque chaque année depuis sa création des
rapports annuels avec un compte de résultat positif. Lasomme cumulée des bénéfices de
1985 à 1996 était de 1,5 millions de dollars (convertie en dollars de 1996). Cela représente
des profits modestes qui sont en ligne avec la mission de la Grameen Bank de ré duire la
pauvreté. Pendant cette période, la Grameen a pu bénéficier de subventions sous
différentes formes. Certains subventions ont été directes comme par exemple des
subventions...
tracking img