Le jeux du amour et du hasard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1077 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Silvia est une jeune femme, bien élevée et bien éduquée, qui défend des valeurs bourgeoises, comme son père. Elle admire
l'ordre et la structure dans la vie. Elle a des inquiétudes à propos de son mariage. Elle ne veut pas se marier pour se marier. En
tant que personnage bourgeois, elle se considère différente des autres filles de son âge et de sa stature. Elle dit, "je ne m'ennuie
pasd'être fille" à quoi Lisette répond, "Cela est encore tout neuf" (Acte I, scène i). Ses vues différentes incluent l'idée
révolutionnaire que le mariage doit reposer sur l'amour, et non sur les raisons financières des deux familles. Silvia dit à Lisette,
"Ce n'est pas à vous à juger de mon coeur par le vôtre." Pourtant, le mariage arrangé prévaut et le mariage amoureux reste un
luxe et unprivilège jusqu'au vingtième siècle. C'est une femme très dogmatique qui déteste les maris qui ont "cette physionomie
si douce, si prévenante, qui disparaît un quart d'heure après [sa tendresse initiale] pour faire place à un visage sombre, brutal,
farouche, qui [fait] l'effroi de toute une maison" (Acte I, scène i). Donc Silvia a de l'esprit, ce qui la rend très réaliste et très
raisonnable. Elle ale sens de s'intéresser au bon caractère de son mari, pas à son beau visage ni à son "masque".

En tant que jeune fille riche et privilégiée, Silvia a un sens de sa classe et de sa supériorité très singulier. La manière dont elle réagit avec Lisette, en la traitant comme une inférieure, expose ses croyances de classe. Selon Silvia (et selon son père et son frère), les domestiques sont des sotsqui ne méritent pas l'égalité sociale. En parlant avec son père et frère, Silvia proclame que "les valets sont naturellement indiscrets, l'amour est babillard, et j'en ferai l'historien de son maître" (Acte I, scène v). La maîtresse montre son orgueil aristocratique quand elle dénonce les paysans en disant, "je n'épouserai jamais qu'un
homme de condition" (Acte I, scène vii). Donc elle estétonnée quand elle ressent l'amour pour Dorante "Voilà un garçon qui me surprend malgré que j'en aie" (Acte I, scène vii). Silvia se sent naturellement supérieure à cause de sa mentalité aristocratique. Elle est une personne de qualité, ayant une position et de ressources économiques, et elle le sait.

Malgré son bon sens, Silvia est contrôlée par sa volonté dans Le jeu de l'amour et du hasard. Sesémotions l'étonnent et la
conduisent dès qu'elle rencontre le noble Dorante, qu'elle croit être un valet. Elle dit de lui, "Ce garçon-ci n'est pas sot" (Acte I,
scène vii). À la différence de l'amour courtois, l'amour de Marivaux n'est pas séparé de sa forme physique. L'amour de Silvia
n'est que de la sensualité qui a la forme de tendresse intellectuelle, pas de tendresse physique. Les amantsne se satisfont pas
de l'amour sexuel pour quelque temps mais ils l'attendent. Silvia rejette la notion bourgeoise du mariage : unifier deux familles,
deux fortunes pour la stabilité et pour d'autres raisons pratiques. Au lieu de cela, elle accepte pour elle-même la frivolité. Elle
obéit à ses émotions. Silvia se trouve attirée par Dorante : "je crois qu'il m'amuse" (Acte I, scène vii). Elleperd sa pensée en
présence de lui, ou elle veut rester avec lui : "Tu m'as fait perdre mes idées aussi, à moi." Silvia est impressionnée par l'esprit
vivant de Dorante. Elle dit de lui, "j'ai soin que ce valet me parle peu, et dans le peu qu'il m'a dit, il ne m'a jamais rien dit que de
très sage" (Acte II, scène vii). Silvia éprouve quelque peine à cause de son amour pour Dorante "Quellefantaisie il s'est allé
mettre dans l'esprit ! "-Acte II, scène ix). Mais çela ne dure pas longtemps. Elle se donne à lui pour soutenir le jeu de l'amour et
de plus elle n'aime pas qu'il soit valet. La classe de Dorante est importante. Silvia ne l'accepte complètement qu'au moment où il
révèle qu'il appartient à une classe supérieure.

Au contraire de l'amour de Lisette et d'Arlequin,...
tracking img