Le mur de berlin en 1961

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le mur de Berlin « mur de la honte » pour les Allemands de l'ouest et « mur de protection antifasciste » d'après la propagande est-allemande, est érigé en plein Berlin à partir de la nuit du 12 au 13 août 1961 par la République démocratique allemande, qui tente ainsi de mettre fin à l'exode croissant de ses habitants vers la République fédérale d'Allemagne. Le mur sépare physiquement la ville enBerlin-Est et Berlin-Ouest pendant plus de vingt-huit ans, et constitue le symbole le plus marquant d'une Europe divisée par le Rideau de fer. Ce mur construit en pleine guerre froide montre bien les tensions et les différences qu’ils existent entre le bloc communiste et le bloc capitaliste.
Le 9 Novembre 1989, le mur de Berlin s’effondre, laissant le libre accès aux personnes de l’est de sedéplacer a l’ouest. En à peine 3 semaines, 25 000 personnes passe de la RDA en RFA. La chute du mur met fin à l’opposition des blocs et procède a la réunification de l’Allemagne le 3 octobre 1990. L’ Allemagne de l’ouest et l’Allemagne de l’est a la chute du mur sont très différentes d’ un point de vue politico-économique.
C’est pourquoi nous pouvons nous demander en quoi la réunification allemande vaêtre une source d’unité et de diversité ?
Cette question nous amène à voir les conséquences politiques dans un premier temps, ensuite les conséquences économiques et sociales dans un second temps.

I)Les conséquences politiques

A)Le chemin vers la réunification.

Après la chute du mur, des questions sur la réunification de l’Allemagne font débat. Dès le 13 novembre, le parlement de laRDA (Volkskammer) élit Hans Modrow au poste de président. Gorbatchev déclare que la réunification est une question que les Allemands doivent régler entre eux. La mention du rôle particulier du SED ( « Parti socialiste unifié d'Allemagne), c'est-à-dire le parti communiste Est-allemand, est retirée de la constitution, ce qui ouvre potentiellement la voie à des élections libres et à une véritableopportunité d'accession au pouvoir des autres partis politiques. À partir du 7 décembre, le nouveau gouvernement dirigé par Modrow accepte de discuter avec les nouveaux groupes d'oppositions et les Églises dans une « table ronde centrale ». D'autres « tables rondes » sont formées à l'échelon communal. Les principales revendications des opposants portent sur la démocratisation du régime, la tenued'élections libres et la dissolution du Ministère de la Sécurité d’État ( plus connu sous l'acronyme de « Stasi »). La réunification allemande n'est cependant pas à l'ordre du jour.
Le 18 mars 1990, se tiennent de nouvelles élections pour la Volkskammer de la RDA. Autant à l'Est qu'à l'Ouest, de nombreuses discussions portent sur le calendrier et les modalités d'une réunification. L ya une victoire desconservateurs qui décide d'une réunification rapide
Dans la nuit du 22 au 23 août 1990, la Volkskammer décide de la déclaration de l'adhésion avec effet le 3 octobre 1990. Il est à remarquer que cette date est unilatéralement décidée par le parlement de la RDA sans consultation avec le gouvernement ou le parlement de la RFA.
Les modalités de la réunification furent fixées par le traitéd'unification signé à Berlin le 31 août 1990 et ratifié le 20 septembre par la Volkskammer avec 299 contre 80 votes et par le Bundestag de l'Ouest avec 442 contre 47 votes. Avec le traité des 2+4, un traité de paix entre les deux États allemands et les quatre puissances victorieuses de la Seconde Guerre mondiale (États-Unis, France, Royaume-Uni, Union soviétique) signé à Moscou le 12 septembre 1990,l'Allemagne réunifiée retrouva sa pleine souveraineté au moment de la réunification qui intervînt le 3 octobre 1990. À cette date, la constitution de la RDA devînt caduque, remplacé sur l'ancien territoire est-allemand par la Loi fondamentale de la République fédérale d'Allemagne. Enfin, un traité signé le 14 novembre 1990 à Varsovie fixa les limites de l'Allemagne réunifiée à la ligne...
tracking img