Le nerf vague

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2857 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE NERF PNEUMOGASTRIQUE
Le Xe nerf crânien est un nerf mixte somatique et viscéral.
• Par ses fibres sensitives, il innerve une partie de la peau du conduit auditif externe et la muqueuse de la partie- inférieure du pharynx et de tout le larynx.
• Par ses fibres motrices, il conduit l'influx volontaire destiné aux muscles (du pharynx, du voile du palais et du larynx; à cetteinnervation participent aussi les nerfs voisins X et XI).
• Par ses fibres neurovégétatives afférentes et efférentes, il innerve la trachée, les bronches et les pourrons, le cœur et les gros vaisseaux, l’oesophage, l'estomac et les intestins.
Le rôle végétatif du nerf l'emporte sur son rôle somatique. Le nom nerf vague par lequel on le désigne aussi exprime le caractère souvent flou et imprécis deson domaine et de ses fonctions.

Le pneumogastrique a un territoire très étendu cou, thorax, abdomen; il prend part à la constitution de tous les plexus viscéraux, à l'exception du plexus hypogastrique

PRESENTATION

Embryologiquement, Le X est le nerf du 4' arc branchial. La position du pneumogastrique est modifiée par la rotation de l’estomac : le nerf droit devient postérieur, le gauche,antérieur.

DESCRIPTlON

Origine réelle :

Noyaux moteurs
• Etage inf du noyau ambigu (moteur)
• Noyau parasympathique du vague
Noyaux sensitifs
• Etage inf du noyau du tractus solitaire (sensibilité branchiale et pharyngo-laryngée)
• Noyau sensitif dorsal du vague (sensibilité viscérale)

Origine apparente :

L'émergence du nerf se fait dans le sillon collatéralpostérieur du bulbe, par 6 à 8 racines, convergeant les unes vers les autres et formant une série linéaire avec celles du IX situées au-dessus, celles du XI situées au-dessous

RAPPORTS et TRAJET

Le trajet. - Le X traverse successivement : la fosse postérieure; le trou déchiré postérieur: les trois étages du cou; les trois étages du thorax; il se termine dans l'abdomen

Dans la fossepostérieure.

Le X forme avec le IX et le XI le groupe des nerfs mixtes, qui se dirige en dehors et en avant, vers le trou déchiré postérieur où ils perforent la dure-mère

Dans le trou déchiré postérieur.
Il est divisé en trois compartiments : le X (représenté par le ganglion jugulaire) est dans le compartiment moyen avec le XI; dans l'antérieur, séparé du précédent par un pont fibreux, plus ou moinsossifié est le IX et le sinus pétreux inférieur; dans le compartiment postérieur s'engage le sinus latéral auquel fait suite la jugulaire interne.

Dans le cou.Dans l'espace rétrostylien
Le X, est représenté par le ganglion plexiforme centre de l'espace.Il il est contenu dans la gaine vasculaire; il descend dans l'angle dièdre ouvert en arrière, formé par l'accolement de la carotideinterne et de la jugulaire interne. Il reçoit une importante anastomose du XI. Le XII, situé d'abord en arrière et en dedans du X, se dirige ensuite en avant, traverse la gaine vasculaire commune, et passe entre la jugulaire interne située en dehors, la carotide interne et le X situés en dedans. Le ganglion sympathique cervical supérieur est en arrière du pneumogastrique et souvent accolé à lui: il sedistingue du ganglion plexiforme du X car il est plus rose et plus volumineux.

• Dans la région carotidienne :

Le X descend dans l'angle dièdre ouvert en arrière que forment accolés en canon de fusil les deux gros vaisseaux jugulaire interne d’une part, carotides interne et primitive d'autre part. II est dans la gaine celluleuse qui entoure ces vaisseaux; avec lui se trouvent lesnerfs carotidiens.

Dans la base du cou

A partir de ce point les rapports diffèrent avec le côté.

• Le X droit est derrière le confluent veineux brachio-céphalique de Pirogoff

• Le X gauche est entouré de vaisseaux: il est derrière le confluent veineux brachiocéphalique

Dans le thorax.

Dans son trajet thoracique, le X abandonne la carotide primitive et devient satellite...
tracking img