Le personnage de matamore (1ere s)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1643 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Personnage De Matamore Dans L'illusion Comique



Introduction

Nous allons étudier le personnage de Matamore dans l’Illusion comique de Corneille.
Il faut avant tout savoir que cette pièce a été écrite sur une commande du comédien Mondory, qui dirigeait le théâtre du Marais. Il voulait exploiter les ressources de son nouvel acteur Bellemore, spécialisé dans les rôles de capitans.Matamore est un capitan gascon, amoureux d’Isabelle. Il tient le rôle traditionnel du grotesque, amoureux confus, battu et content, du vantard et du poltron qui fatigue les oreilles du récit de ses exploits.

Matamore occupe une place centrale dans la pièce. En effet il constitue la grande action comique apparaissant dans les scènes 2, 4, de l’acte II ; les scènes 3, 4, 7, 8, 9, 10 de l’acteIII et pour finir la scène 4 de l’acte IV.

Le nom même de Matamore renvoie à une longue tradition dramatique non seulement française, mais Européenne. Corneille le savait mieux que quiconque ; et, en décidant d’appeler ainsi son personnage, il s’obligeait à respecter cette tradition.

I) Matamore, un personnage stéréotypé

Matamore est en effet un type littéraire, fanfaron par convention.
Lesoldat fanfaron est un des personnages les plus anciens du théâtre comique occidental. Dans l’antiquité grecque, le dramaturge Aristophane (vers 450-386 avant J-C) l’avait mis en scène dans Les Acharniens ; et chez les Latins, il avait été le héros ridicule d’une comédie de Plaute, le Miles gloriosus (vers 200 avant J-C).
Depuis, le soldat fanfaron avait connu, sous différents visages, unsuccès considérable dans toute l’Europe, et particulièrement en France durant la première moitié du XVIIe siècle.

Quant au nom précis de matamore, il est d’origine espagnol. Il est lié à une des pages les plus célèbres de l’histoire d’Espagne et à la victoire de ce pays sur les Mores. C’est le titre donné à Saint Jacques de Compostelle, saint protecteur de l’Espagne et modèle de son héroïsmemilitaire : « Santiago Matamoros » signifiait « Jacques dompteur de Mores ». Pour les espagnols, ce nom n’évoque donc rien de grotesque. Il leur est au contraire sacré.

Mais les français avaient, depuis le début du siècle, pris l’habitude de tourner en dérision ce nom symbole de l’orgueil militaire espagnol. La guerre de Trente Ans (1618-1648), opposant la France à l’Espagne pour la dominationpolitique en Europe, avait renforcé cette coutume. Flattant à bon compte le patriotisme français, l’exploitation caricaturale du nom de matamore était générale au théâtre. Lorsqu’on entendait prononcer le nom Matamore, on pensait automatiquement « fanfaron ».

II) Matamore, un maître fanfaron.

Le personnage de Corneille correspond parfaitement à la tradition et au type littéraire. Matamoreaffirme être le dieu de la guerre et le dieu de l’amour alors qu’il est en fait, le plus lâche des hommes et le plus ridicule des amants. Le procédé comique du rôle, est sans cesse le même : les événements démentent a chaque fois les vantardises de Matamore.

Ce guerrier prétend en effet avoir triomphé sur les champs de bataille du monde entier : en Perse, en Chine, « Du grand Sophi de Perse, oubien du grand Mogor » (vers 227). Mais aussi au Mexique, « J’étais lors en Mexique, où j’en appris l’histoire » (vers 310), en Egypte, « J’étais lors en Egypte, où le bruit en courut » (vers 448) ou encore en Afrique.

Il prétend semer la terreur partout, d’un seul des ses regards, et dit valoir a lui seul une armée, « Mon armée ! ah, poltron ! ah, traître ! Pour leur mort tu crois donc que cebras ne soie pas assez fort ! » (Vers 231-232). Evidente, l’exagération prête d’autant plus à sourire que Matamore s’épouvante du moindre bruit et s’enfuit à la moindre alarme. La crainte de recevoir des coups de bâtons le fait se cacher pendant « quatre jours » (vers 1181) dans un grenier.

Ses prouesses amoureuses sont également imaginaires. A l’entendre, aucune femme ne peut résister a...
tracking img