Le personnage d'agrippine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (419 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le personnage d’Agrippine

’Agrippine apparaît violente, autoritaire, intelligente, .
Au début de la scène, elle est dans une fureur extrême. Elle fait une analyse des caractères de sabelle-famille : les Domitius : « Je lis sur son visage / Des fiers Domitius l’humeur triste et sauvage ». Elle compare son fils à l’empereur Caligula (« Caïus ») qui était fou (« fureur » v.41). Elleanalyse avec lucidité ce qu’elle considère comme une prédestination familiale à la cruauté et à la folie.
Mais c’est peut-être les vers 43-48 qui apportent l’éclairage le plus intéressant sur sapersonnalité : Agrippine, qui essayait de convaincre Albine que son fils est tyraniique, mais elle veut qu'l reste sous son controle pour qu'elle puisse dominer a partir de lui :
Que m’importe,après tout, que Néron plus fidèle,
D’une longue vertu laisse un jour le modèle ?
Ainsi qu'elle répond au compliment adressé à Néron par Albine, quand elle le félicitait de gouverner Rome comme autemps de la république (« Rome depuis deux ans par ses soins gouvernée / Au temps de ses consuls croit être retournée » v.27-28). Autrement dit : elle ne l’a pas mis au pouvoir pour qu’il gouvernedémocratiquement. Mais alors, pourquoi est-elle si mécontente ?

Ah ! que de la patrie il soit, s’il veut, le père ;
Mais qu’il songe un peu plus qu’Agrippine est sa mère.

Autrement dit, qu'il soit untyran ou un bon prince, elle s'en moque ... Ce qu'elle veut c'est qu'il lui obéisse!


Ce cynisme politique, cet appétit de pouvoir, et cet orgueil blessé de mère autoritaire qui voit son filslui échapper, c'est tout le caractère d'Agrippine qui se dévoile au détour du texte. Finalement, Agrippine n'apparaît pas beaucoup moins monstrueuse que son fils.


Conclusion partielle /Transition
Dés ce début de pièce, les éléments d'une action tragique sont donc en place : prédiction de la "fureur" (la folie) de Néron, indication du destin familial qui le prédestine à la tyrannie...
tracking img