Le peuple introuvable de pierre rosanvallon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3374 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« Parce qu’elle est fondatrice d’une expérience de liberté, la démocratie n’a cessé de constituer une solution problématique pour instituer une cité d’hommes libres ». Cette phrase de Pierre Rosanvallon illustre bien le personnage ainsi que le sujet de son ouvrage, Le peuple introuvable. Histoire de la représentation démocratique en France. Spécialiste de l’histoire et de la philosophiepolitique, Pierre Rosanvallon, intellectuel français, retrace dans son ouvrage l’histoire de la représentation démocratique en France de la Révolution à nos jours.

I/ « Penser la démocratie en reprenant le fil de son histoire »

1.1 Pierre Rosanvallon et l’histoire du politique

Aujourd’hui professeur au collège de France où il est titulaire de la chaire d’Histoire moderne et contemporaine dupolitique, Pierre Rosanvallon s’attache à reconstituer une histoire qu’il qualifie de « compréhensive » dans laquelle « intellection du passé et interrogation sur le présent participent dans son cadre d’une même démarche ».
Né en 1948, il fait ses études à l’école des Hautes Etudes Commerciales, il est aussi diplômé en sciences de gestion ainsi qu’en lettres et sciences humaines. Il devient de 1977à 1983 directeur de recherche à Paris-IX Dauphine puis en 1989 directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Science Sociales. De 1995 à 1998, il est aussi professeur à Sciences-po Paris. Secrétaire général de la Fondation Saint-Simon (« club de pensée » visant à convertir la gauche à la modernité), il devient ensuite en 1992, directeur du centre de recherche Raymon-Aron. En 2001, il est éluprofesseur au Collège de France.
Fondateur de la collection « La république des idées » (Seuil), son travail s’articule autour de la notion du politique qu’il définit lui-même comme « parler du pouvoir et de la loi, de l’Etat et de la nation, de l’égalité et de la justice, de l’identité et de la différence, de la citoyenneté et de la civilité, bref tout ce qui constitue une cité au-delà du champimmédiat de la compétition partisane pour l’exercice du pouvoir, de l’action gouvernementale au jour le jour et de la vie ordinaire des institutions » et particulièrement au sein des sociétés démocratiques (leçon inaugurale au Collège de France).

1.2 Un triptyque sur l’histoire intellectuelle de la démocratie

« Démocratie, pouvoir du peuple. La démocratie constitue depuis deux sièclesl’horizon évident du bien politique. Mais elle semble toujours inachevée. » Les premières phrases de l’ouvrage Le peuple introuvable met immédiatement en perspective le travail de son auteur. Le peuple introuvable (1998) s’inscrit dans la continuité d’une longue réflexion sur l’histoire de la démocratie dont la nécessité est aujourd’hui renforcée par une « crise de la représentation ». Il constitueeffectivement le deuxième volet d’un triptyque commencé avec Le Sacre du citoyen. Histoire du suffrage universel en France (1992), et dont La Démocratie inachevée. Histoire de la souveraineté du peuple en France (2000), marque la fin.
Pierre Rosanvallon s’est aussi dirigé vers l’étude de l’histoire du modèle politique français avec entre autres Le Moment Guizot (1985) et Le Modèle politiquefrançais (2004). Continuant sa réflexion sur la démocratie, il a publié récemment La contre-démocratie. La politique à l’âge de la défiance (2006).

II/ La démocratie et ses apories : la question de la représentation démocratique en France

A travers son ouvrage, Pierre Rosanvallon retrace l’histoire de la question de la représentation démocratique en France. En effet, cette question est centraledans la mise en place de la démocratie et bien au-delà. Comment définir le peuple ? Comment représenter l’ensemble des citoyens dans leur individualité et leurs différences ? Comment « photographier » dans sa diversité le peuple devenu individus ? Quel système répond à ses impératifs ? Toutes ces questions se sont posées au fil du temps en suivant l’évolution des réflexions sur la démocratie....
tracking img