Le pib et le pnb

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1293 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Arnaud Bilek et Alain Henriot – Analyse conjoncturelle pour l’entreprise – Groupe De Boeck s.a., 2011

Définitions, calcul et limite du PIB
Comment mesurer la croissance économique ? Cette mesure est-elle complètement objective ou passe-t-elle par des conventions ? Finalement, que mesure-t-on réellement ? Telles sont les questions abordées dans ce complément. La comptabilité nationale, cadredans lequel s’inscrit l’élaboration du produit intérieur brut (PIB), a été initiée par Simon Kuznets. Elle a ensuite été développée en France dans les années 1950. Le produit intérieur brut (PIB) en constitue l’indicateur phare. 1. Définition du PIB Le PIB se définit comme un agrégat qui a pour objectif de donner une valeur à l'activité de production des unités productrices résidentes (c'est-à-direétablies sur le territoire domestique). Le PIB peut se calculer selon trois approches :






Dans l’optique de la production, le PIB est égal à la somme des valeurs ajoutées brutes des différents secteurs institutionnels ou des différentes branches d'activité, augmentée des impôts moins les subventions sur les produits (lesquels ne sont pas affectés aux secteurs et aux branchesd'activité) ; Dans l’optique de la dépense, le PIB est égal à la somme des emplois finaux intérieurs de biens et de services (consommation finale effective, formation brute de capital fixe, variations de stocks), plus les exportations, moins les importations ; Enfin, dans l’optique des revenus, le PIB est égal à la somme des emplois des comptes d'exploitation des secteurs institutionnels : rémunérationdes salariés, impôts sur la production et les importations moins les subventions, excédent brut d'exploitation et revenu mixte.

2. PIB ou PNB ? Le PIB est une mesure de la valeur de l'ensemble des biens et services produits sur le territoire d'un pays donné au cours d'une période donnée (une année ou un trimestre), quelle que soit la nationalité des producteurs. Le PIB se distingue du PNB, quiest défini comme la valeur totale de la production finale de biens et de services des acteurs économiques d'un pays donné au cours d'une année donnée. Le PNB inclut les produits nets provenant de l'étranger, c'est-à-dire le revenu net des investissements étrangers. Ce produit net est en fait la différence entre les revenus des investissements étrangers sur le territoire national et les revenus desinvestissements du pays à l'étranger. L’écart entre le PIB et le PNB peut être élevé dans le cas de petits pays qui accueillent beaucoup d’investissements directs étrangers sur leur territoire. Tout au long des années 2000, le PIB de l’Irlande, pays qui avait fondé en partie son expansion économique sur la réception d’importants investissements directs en provenance de l’étranger, a ainsi crû plusvite que son PNB. Le concept de PNB est désormais remplacé en France, et plus largement dans l’Union européenne, par la notion de Revenu national brut (RNB). Celui-ci se définit comme la somme du PIB et des revenus primaires nets versés par le reste du monde (revenus reçus mois les revenus versés), ou encore de manière plus précise à

Arnaud Bilek et Alain Henriot – Analyse conjoncturelle pourl’entreprise – Groupe De Boeck s.a., 2011 partir de la formule suivante RNB = PIB - impôts bruts sur la production et les importations à payer au Reste du monde (RDM1) + subventions sur la production et les importations à recevoir du RDM - rémunérations des salariés et les revenus de la propriété à payer au RDM + rémunérations des salariés et les revenus de la propriété à recevoir du RDM. Le RNBsert notamment de base au calcul des contributions au budget communautaire. 3. Mesures en volume et en valeur
Le PIB est l’indicateur privilégié pour illustrer la notion de « croissance économique ». Mais pour approcher au plus près la réalité, encore faut-il corriger l’évaluation du PIB nominal (c’est-à-dire en valeur) de l’inflation. Par exemple, dans les années 1970 au cours desquelles...