Le profit avant l'homme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1477 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le profit avant l’homme
Noam CHOMSKY

Noam Chomsky est un sympathisant de la mouvance anarcho-syndicaliste et fait partie de l'Industrial Workers of the World (IWW). Ses critiques portent notamment sur la politique étrangère de certains pays, surtout celle des États-Unis d'Amérique, et le fonctionnement des médias.
Noam Chomsky a toujours été engagé politiquement. Il a exprimé denombreuses opinions sur la politique et les affaires internationales, notamment dans ses livres. Elles ont été largement citées, publiées et font l'objet de débats. On peut notamment retenir :
• qu'il pense que le mot terrorisme est une étiquette facile pour des gouvernements qui ont été incapables de reconnaître la dimension terroriste de leurs propres activités;
• qu'il déploie un largespectre de critiques bien informées mais parfois impopulaires contre le gouvernement américain;
• qu' il soutient un socialisme libertaire à vocation mondiale(tout en critiquant largement les régimes totalitaires qui se sont réclamés du marxisme) ;
• qu'il développe des points de vue que l'on peut globalement qualifier d'anti-guerre : il fut contre la guerre du Viêt Nam et est membre duComité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l'Agent orange, au procès de New York mené par cette association et d'une manière générale contre toutes les guerres menées par les États-Unis depuis;
• qu'il défend la liberté d'expression, notamment dans les médias de masse ;
• qu'il critique largement la politique d'Israël vis-à-vis des Palestiniens et le soutien des États-Unisà cette politique ;
• qu'il est pour la partition du Kosovo entre Serbes et Albanais dans le but de couper les racines de la haine, ou la recréation d'une grande Yougoslavie avec intégration de l'Albanie gràce à la création d'un parti social-révolutionnaire en Albanie et dans tous les pays de l'ex-Yougoslavie.
Chomsky a largement critiqué d'autres aspects du gouvernement américain, de lasociété et des médias. Il s'est également très engagé intellectuellement avec ses pairs académiciens. Il a bénéficié d'une large audience internationale, tant pour ses écrits et discours académiques que politiques.

• Le Libéralisme et néo libéralisme :
- Marchés libres
- Domination des FMN
- Protection de la propriété privée, de la liberté
- « Laisser faire, laisserpasser »
- Smith et la division du travail
- Concurrence Pure et Parfaite
- Privatisations
- Mettre un terme à l’inflation
- Le marché fixe les prix
- Etat à l’écart
- OMC

Mis en forme par le Consensus de Washington.
Le "consensus de Washington" tire son nom d'un article de l'économiste John Williamson, qui a défini, en 1989, dix recommandations, notamment endirection de l'Amérique latine :
- Discipline budgétaire
- Réorientation de la dépense publique
- Réforme fiscale
- Libéralisation financière
- Adoption d'un taux de change unique et compétitif
- Libéralisation des échanges
- Elimination des barrières à l'investissement direct étranger
- Privatisation des entreprises publiques
- Dérégulation des marchés
- Prise en compte des droits depropriété
La Banque mondiale et le FMI ont ensuite décidé de subordonner leurs prêts à l'adoption de politiques inspirées de ces thèses. Il est issu de l’idéologie de l’école de Chicago

L'École de Chicago est un groupe informel d'économistes libéraux. Ils sont généralement associés à la théorie néoclassique des prix, au libre marché libertarien et au monétarisme ainsi qu'à une opposition aukeynésianisme. Leur nom vient du département d'économie de l'Université de Chicago, même si tout le département n'était pas membre de cette école de pensée.
Y sont rattachés :
• Milton Friedman, « Prix Nobel » d'économie 1976
• George Stigler, « Prix Nobel » d'économie 1982
• Frank Knight
• Thomas Sowell
• Richard Posner
• Gary Stanley Becker, « Prix Nobel » d'économie 1992...
tracking img