Le rire physiologique synthese documents

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1015 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE RIRE PHYSIOLOGIQUE
Le rire est un comportement physiologique complexe que l’on peut retrouver chez plusieurs mammifères. Il est cependant beaucoup plus développé chez l’homme. On entend ici par physiologie, l’étude des interactions des hommes entre eux et avec leur environnement. Molière dans « le bourgeois gentilhomme » acte 3 scène 2 (doc1), ainsi que Raymond Devos dans « Sans dessusdessous » (doc3) nous exposent des situations où le rire se manifeste. D’autre part le philosophe Emilie Chartier dit Alain dans « Propos » (doc2) et Georges Minois dans « Histoire du rire et de la dérision » (doc4) présentent le rire sous une approche plus scientifique. Mais pourquoi le rire est un élément indissociable de la physiologie humaine ? Nous verrons dans une première partie quel sont lescauses ou origine du rire. Puis dans une seconde partie nous présenterons différentes caractéristique du rire. Pour finir nous expliquerons pourquoi le rire est le propre de l’homme.

Le rire est une réaction à certaines situations qui sont perçues par l’individu comme comique. Le but de cette première partie va ici être de montrer quelles situations prêtent à rire. Les situations que l’on qualifiede drôles peuvent être décrite par un décalage par rapport à la normal qui va créer un effet de surprise. Par exemple dans l’extrait de l’acte 3 scène 2 du « bourgeois gentilhomme » de Molière, c’est la façon dont est vêtit Mr Jourdain qui déclenche le rire chez Nicole qui est très étonné et surprise de l’apparence de son maître changeant de l’ordinaire. Or ce genre de situation est expliqué demanière plus scientifique dans « Propos » du philosophe Alain qui met l’effet de surprise comme le point de départ du rire. Par ailleurs le rire est également précédé par une réaction de défense comme il est décrit dans l’extrait de « l’histoire du rire et de la dérision » par Georges Minois .Cette tension a également été observé par Alain qui parle de cette mesure de défense qu’il caractérise parune prise de souffle. L’effet de surprise est donc l’ingrédient le plus important à l’existence du rire. Mais comment peut-on caractériser ce rire ? On remarque qu’il y a plusieurs observations convergentes à travers ce corpus de document. Tout d’abord le rire s’accompagne toujours de son qui lui son propre et qui sont décrient dans plusieurs documents par des onomatopées. La pièce de Molièredécrit le rire de Nicole par « hi hi hi hi ! » tandis que Raymond Devos dans le passage de « Sans dessus dessous » explique que le rire est toujours accompagné de sons tel que : Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ou Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! En plus de

10/04/2011 Julien Guiomar BTS IG

ces exemples nous pouvons confirmer cette idée par Georges Minois qui affirme que le rire est contrôlé par la bouche. Il n’y acependant que des observations au niveau de la bouche. En effet l’étude empirique d’Alain décrit le rire par des mouvements convulsifs causés par le passage rapide entre plusieurs états émotionnels (de la peur au soulagement). La surprise déclenche des convulsions caractérisées par une prise de souffle qui montre que l’individu est sur la défensive se préparant à un effort puis un relâchement du souffleune fois la surprise dissipé. La scène du bourgeois gentilhomme décrit bien ces convulsions par les onomatopées de Nicole. Le rire s’accompagne également de contractions musculaires au niveau du visage comme le présente Raymond Devos, cependant Alain pense que ce qui se passe au niveau du visage est purement accessoire. Le rire s’observe donc principalement de convulsions respiratoires et de sonsémit par la bouche. Mais est-il possible pour l’homme de le contrôler ?

Différents arguments dans les textes permettent de penser que le rire n’est pas contrôlable et fait même partie intégrante de la personnalité de l’homme. Tous les auteurs de ce corpus affirment que le rire est quelque chose difficile à contrôler. En effet Molière montre que les menace de monsieur Jourdain envers Nicole...
tracking img