Le romantisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2911 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Romantisme :
Descriptions :
Au début du 19ème siècle, d’autres valeurs vont être promus.
Le romantisme est un courant artistique d'Europe occidentale apparu au cours du XVIIIe siècle en Grande-Bretagne et en Allemagne, puis au XIXe siècle en France, en Italie et en Espagne. Caractérisé une expression sans retenu de sentiments très forts. Il se développe en France sous la Restauration etla monarchie de Juillet, par réaction contre la régularité classique jugée trop rigide et le rationalisme philosophique des siècles antérieurs.
Le romantisme s'esquise par la revendication des poètes du « je » et du « moi », qui veulent faire connaître leurs expériences personnelles et faire cesser cet aspect fictif attribué aux poèmes et aux romans. Le romantisme se caractérise par une volontéd'explorer toutes les possibilités de l'art afin d'exprimer les extases et les tourments du cœur et de l'âme : il est ainsi une réaction du sentiment contre la raison, exaltant le mystère et le fantastique et cherchant l'évasion et le ravissement dans le rêve, le sublime, l'exotisme et le passé. Idéal ou cauchemar d'une sensibilité passionnée et mélancolique, ses valeurs esthétiques et morales, sesidées et thématiques nouvelles ne tardèrent pas à influencer d'autres domaines, en particulier la peinture et la musique
En France on a donné le nom de romantisme au grand courant littéraire qui a commencé aux environs de 1820 et s'est poursuivi jusqu'aux alentours de 1850, pendant la Restauration et la Monarchie de Juillet. Ce nom désigne un art où l'imagination et la sensibilité prédominent surtout autre faculté de l'esprit. Plus généralement, il évoque des formules diamétralement opposées à celle de l'art dit classique des XVIIe et XVIIIe siècles.
Le romantisme est le mouvement qui incarne la liberté : c’est « le libéralisme en littérature »1. Cherchant l’évasion dans le rêve, dans l’exotisme (« Parfum exotique » de Charles Baudelaire), il exalte le goût du mystère et du fantastique.Il réclame la libre expression de la sensibilité, et prônant le culte du moi, comme il est dit dans la préface aux Méditations poétiques de Lamartine : « je n’imitais plus personne, je m’exprimais moi-même pour moi-même ». Le romantisme se veut détaché de toute contrainte formelle car « aucune loi ne le domine ». Il se veut toujours à la recherche de l’essence de la nature humaine. Le romantiqueest en quelque sorte un explorateur à la recherche des terres inconnues, où pullulent des sensations et des pulsations nouvelles. « L’examen de l’homme est jusqu'à présent le plus digne représentant du romantisme », disait Baudelaire. Ainsi, être romantique, c’est être le peintre des nouvelles couleurs humaines.
. C’est en ce sens qu’elle s’oppose au classicisme, qui n’est que l’écoute despoètes anciens, qui demeure figé dans son époque, qui ne peut apporter aucun renouveau, aucune nouvelle âme à la littérature du XIXe siècle alors que « la littérature romantique est la seule qui soit susceptible encore d’être perfectionnée, parce qu’ayant ses racines dans notre propre soi, elle est la seule qui puisse croître et se vivifier de nouveau »2.

Extension massive du romantisme :
Si leromantisme a été en Allemagne en partie un retour aux fonds primitif et indigène, en France, ce fut au contraire une réaction contre la littérature nationale. Les littératures anglaise et allemande ne s'étaient asservies que momentanément à la discipline du classicisme, sous l'influence prédominante de notre grand siècle ; et ce qu'on appelle proprement romantisme c'est la période littéraire où legénie septentrional, reprenant conscience de lui-même, répudie l'imitation française. En France, au contraire, pays de culture et de tradition gréco-latines, la littérature était classique depuis la Renaissance, et l'on appelle romantiques les écrivains qui, au début du XIXe siècle, se sont affranchis des règles de pensée, de composition et de style établis par les auteurs classiques.
Pas plus...
tracking img