Le travail (philosophie)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6247 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Travail

Labour et torture
Origine : « Tripalium » (=« trois-pales », « trois-poutres »)
Au départ, il semble qu’il s’agît d’un « harnais » pour atteler les bœufs de labour.
Plus tard utilisé comme instrument de torture par les romains.

I Le travail comme labeur
(et en dehors du travail)
1) Le labeur contre l’oisiveté
a) Labeur (laborieux) ; occupation
* Terme anciendésignant le travail dans sa quotidienneté et dans sa lourdeur. Le labeur, c’est d’abord avoir à « labourer » la terre. Le travail renvoyait à une forme d’activité matérielle c’est-à-dire celle des paysans, artisans, commerçants. Dans l’Antiquité ce type d’activité était rangé parmi les activités « serviles » c’est-à-dire proches des esclaves.
° On utilise ce terme quand on se réfère au travailcomme à un fardeau (pénible). Dire de l’exécution d’un travail qu’elle est « laborieuse », c’est dire qu’elle est « poussive », qu’elle se traîne, qu’elle est sans grâce, sans allant, sans entrain, qu’on y arrive avec peine, difficulté…
- Le labeur, c’est aussi l’occupation, au sens où l’on répète que « tout labeur mérite salaire ». On veut dire par là que tout ce qui demande effort,investissement personnel et prend du temps doit être payé en retour, doit être « récompensé ».
b) Oisiveté (inoccupation) farniente ; délassement
° Le temps hors du travail est d’abord le temps de l’oisiveté. C’est un temps « ouvert » qui ne s’asservit à aucune tâche, qui est entièrement libre. Un temps inoccupé, détaché des impératifs et des nécessités de la subsistance. C’est un temps« improductif ».
{cf Lafargue}
- Ce terme vient du latin « otium » dont la négation donne « neg-otium », c’est-à-dire le négoce, autrement dit le commerce. Contrairement au temps du commerce qui est toujours dans l’urgence, la pression de la rentabilité car pour lui « le temps c’est de l’argent », le temps de l’otium est un temps dilaté et sans frontières précises, un temps d’insouciance et dedisponibilité.
{cf Aristote}
- On y est comme détaché des contingences matérielles et prêt à la contemplation esthétique ou réflexive (la méditation), mais aussi parfois près de l’ennui. Car n’ayant littéralement « rien à faire », on se retrouve parfois avec un sentiment de vide et d’absurdité.
° L’oisiveté est plus couramment souhaitée aujourd’hui sous la forme du « farniente » : littéralement (del’italien) « faire rien ». C’est le pur délassement où l’on cherche à faire le vide, à se vider la tête des préoccupations qui « polluent » l’esprit et entretiennent le stress. (C’est le premier sens du terme « chômer », qui n’a pas toujours renvoyé à un problème structurel, ni à une condamnation redoutable.)
2) L’utilité contre le jeu et l’inutilité
a) Subsistance (économies de subsistance);utilité
° Le travail est d’abord une nécessité pour l’homme, car de lui dépend sa subsistance. Pour que l’homme survive, il faut qu’il s’occupe de trouver sa nourriture, de produire ce qui lui permettra de mieux vivre, (comme on dit :) de « gagner sa vie ». Dans les religions monothéistes, Dieu condamne l’homme à travailler à la sueur de son front pour pouvoir manger.
- C’est dire que le travailest depuis longtemps vécu comme une condamnation. On parle « d’économie de subsistance » pour ces sociétés qui sont organisées économiquement selon le souci d’avoir assez à manger… Cela a longtemps été la condition de tous les hommes, avant que ne se développent en Occident une société industrielle qui deviendra progressivement une société de consommation (où le travail n’est plus au service dela survie mais de la production et de la « croissance »).
- Le premier but et la justification première du travail sont d’être utiles. La valeur d’utilité est la première qu’on associe au travail (mais pas la seule). (La plupart d’entre nous déteste « travailler pour rien » et l’on peut condamner aux « travaux forcés ».) Le travail est donc d’abord une activité « prosaïque » et intéressée....
tracking img