Le vide dans l'espace public

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 35 (8697 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La vie

©

ommune

PATHOLOGIES DES DISTRICTS GÉNÉRIQUES ARGENTINS
Figures comparées et contradictions

ENSA Montpellier

Marie-luce NADAL Mémoire master Recherche Professeur: Anne Sistel 2009-2010

SOMMAIRE PRÉAMBULE L’Argentine Districts ou la communauté de quartiers Les districts : - La favorita - Nordelta - Tolosa RELATIONS EXTERNES ET DÉPENDANCES Un site dans son contexteCentralités Mobilités inter urbaine TERRITOIRES EN MUTATION Figures comparées de mutations de quartiers en Argentine - Une mutation forcée - Une mutation contrainte - Une mutation par «mitose» LOGIQUE DE COMPOSITION URBAINE Armature urbaine - Unités de voisinage - Bâti - Vides - Limites inter-barriales - Hiérarchie des réseaux - Réseaux de quartiers

PRÉAMBULE
Le corralito limite les retraitsd’effectifs à 250 pesos par semaine et interdit tout envoi de fonds à l’extérieur, pour lutter contre la fuite des capitaux. Prévue à l’origine pour une durée de 90 jours, cette mesure provoqua la panique, chacun tentant de retirer ses dépôts des banques et provoqua la chute du gouvernement de Fernando de la Rúa trois semaines plus tard. Le corralito eut pour conséquence immédiate de provoquer une baisseimportante du commerce interne et externe, entre autres en raison d’un manque de terminaux de paiement électronique chez les commerçants. En vigueur pendant presque une année complète, les mesures ont en pratique gelé les avoirs bancaires et interdit tout retrait des comptes de banque en devises dollars, tandis que les retraits en pesos eux-mêmes ont été fortement limités; jusqu’à l’abrogation dela loi de convertibilité le 7 janvier 2002, un peso valait un dollar. Cette mesure a été étendue à tous les comptes bancaires argentins: ainsi, même les Argentins à l’étranger, qui dépendaient de tels comptes, ont vu leurs retraits très fortement limités (tout au plus quelques centaines d’euros, environ 300, pouvaient être retirés dans le mois).
1

La décénnie infame: Suite à un contextemondial de grande dépression, un coup d’état militaire fait tomber le président Yrigoyen. Il prend place de 1930 à 1943.
2

Les métropoles latino américaines évoluent à trois vitesses. Bien distinctes, et séparées, les populations qui les font exister et leurs différences économiques et sociales sont nettes. En Argentine, les quartiers anciens, patrimoine d’une économie florissante jusque dans lesannées 70, sont tant bien que désirées, des lieux voués à perdre de leur qualité et de leur ampleur. Délaissés des investissements gouvernementaux, les rues anciennes et bâtiments historiques sont voués à l’abandon. Suite à la crise économique de 2001 qui déboucha sur l’instauration du Corralito1, l’insécurité régnante amplifiée par les autorités médiatiques ne font qu’éloigner les propriétaires,revendant leurs biens pour s’établir dans des condominium, quartiers et villes privées. Les quartiers anciens, représentatifs de la construction typique argentine ( las casas chorizo et conventillos ), aux caractéristiques originales d’une architecture post coloniale, sont dans la plupart des cas détruites pour y édifier logements collectifs et tours d’habitations, et ne font à long termequ’augmenter la spéculation. Les « barrios cerrados» ou «ciudades cerradas», installées en périphérie deviennent des lieux idylliques, espaces sans violences ni pauvretés, pour les personnes ayant les revenus suffisants et possédant un véhicule. Souvent peu accésible à pied ou à vélo, leur entrée n’est possible qu’aux habitants et à leurs amis signalés qui pénètrent l’enceinte munis d’une pièce d’identité.Las «villas miserias», sorte de bidonville représentatif d’une société de forte influence migratoire organisé principalement tout au long du XXème siècle. La villa miseria se caractérise par un ensemble d’habitations précaires et sans hygiène, généralement faite de matériaux de récupération. Les logements informels abritent, dans des conditions de vie terribles les migrants internes de la...
tracking img