Le vieux chat et la jeune souris

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (355 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
"Le vieux chat et la jeune souris", Jean de La Fontaine
Un dialogue difficile entre les deux animaux
Le vain plaidoyer de la souris
L'ironie et la satire du fabuliste
Résumé du commentaire detexte
Les Fables sont l'oeuvre d'une vie. Depuis la première édition qui date de 1696, près de 30 ans s'écoulent, douze livres sont publiés. De nombreux vers sont devenus de véritables références, voirede véritables proverbes.

La fable étudiée se propose comme un apologue très classique. Elle met en scène deux animaux, le chat et la souris. Le texte est fortement axé sur le dialogue entre lesdeux animaux, il est le reflet d'un rapport de force déséquilibré. Tout d'abord, la souris vouvoie le chat : les verbes à l'imparfait tout au étendu lors de son plaidoyer, ainsi que les adjectifspossessifs sont de la seconde personne. À l'inverse, le chat tutoie la souris. La souris supplie celui qui la conserve séquestrée, ce dernier ne montre qu'une conduite arrogante. La souris construitl'affirmation de pondération dans sa tenue d'élocution. Elle se ridiculise à la suite de la généralité et le recours à la 3e personne. Elle ne conjure pas instantanément "le chat" mais "l'hôte, l'hôtesse ettout le monde". Elle use la combinaison examinatrice nonobstant exposé ses raisonnements.
En quoi la fable et le dialogue qu'elle contient sont-ils le support de la satire du fabuliste ?
Plusd’extraits de "Le vieux chat et la jeune souris", Jean de La Fontaine
[...] Ainsi parlait au chat la souris attrapée. L’autre lui dit : Tu t’es trompée : Est-ce à moi que l’on tient de semblables discours? Tu gagneras autant à parler à des sourds. Chat et vieux, pardonné ! Cela n’arrive guères. Selon ces lois, descends là-bas ; Meurs, et va-t-en, tout de ce pas, Haranguer les sœurs filandières : Mesenfants trouveront assez d’autres repas. Il tint parole. Et pour ma fable, Voici le sens moral qui peut y convenir : La jeunesse se flatte, et croit tout obtenir ; La vieillesse est impitoyable....
tracking img