Le vitrail medieval

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1347 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Vitrail
Le vitrail est une composition décorative formée de pièces de verre. Celles-ci peuvent être blanches ou colorées et peuvent recevoir un décor.
Depuis le début du Moyen Âge, ces pièces sont assemblées par des baguettes de plomb, appelées de la même manière, « plomb ». Ce procédé, bien qu'aujourd'hui toujours dominant, n'est pas le seul en usage : d'autres techniques, telles que celles duruban de cuivre (aussi appelée méthode Tiffany, de son concepteur Louis Comfort Tiffany), de la dalle de verre enchâssée dans le béton ou le silicone, de collages (avec des résines ou des polymères), de thermoformage, de fusing et du vitrail à verre libre, peuvent être utilisées ou combinées.
Un vitrail est appelé vitrerie lorsque son dessin est géométrique et répétitif (par exemple des losangesou des bornes). La vitrerie est généralement claire et sans peinture.

Les origines
Le verre coloré a été produit depuis les époques les plus reculées. Tant les Égyptiens que les Romains ont excellé dans la fabrication de petits objets de verre coloré. Le British Museum possède deux pièces romaines exceptionnelles, la coupe de Lycurgus, dont la teinte couleur moutarde prend des refletspourpres lorsque la lumière la traverse et le vase Portland, bleu nuit à décor incisé blanc.
Les Romains avaient l'habitude de décorer leurs thermes de mosaïques de verre coloré (tels les « millefiori », mosaïques de verre multicolore), ce qui permettait de tamiser la lumière, et les riches Romains fermaient les fenêtres de leurs villas avec du verre peint coloré1. Des mosaïques incrustées d'or et deverre polychrome ornent l'architrave, l'entablement et les colonnes de la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs dès le ive siècle2.
Dans les premières églises chrétiennes des IVe et Ve siècles, on peut encore observer de nombreuses ouvertures occultées par des motifs en très fines feuilles d'albâtre serties dans des cadres en bois, donnant un effet de vitrail primitif. Ainsi cinq fenêtres de vitrailsont répertoriées dans la basilique Sainte-Sophie, datant du vie siècle. On retrouve aussi des premiers vitraux pour la basilique Saint-Vincent de Paris, aujourd'hui disparue, et une des premières roses de vitraux, appelée cive, à la basilique Saint-Vital de Ravenne, montrant un Christ bénissant3. Les églises européennes d'Occident adoptent massivement cette nouvelle mode au viie siècle, comme àBourges et à York. En Orient aussi, on a trouvé les restes de vitraux du viiie siècle dans les fouilles d'une église de Jéricho, mais l'usage byzantin abandonne le vitrail par la suite.
Des effets semblables ont été atteints avec une grande sophistication par des créateurs orientaux en Asie Mineure et en Perse en utilisant le verre coloré en lieu et place de la pierre.

Vitraux de Bourges
Lacathédrale Saint-Étienne de Bourges possède une remarquable collection de vitraux. Ils peuvent être classés en plusieurs catégories :
--les vitraux du premier tiers du XIIIe siècle, comprenant :
- les vitraux légendaires du déambulatoire,
- les vitraux hauts du collatéral intérieur et du chœur,
--les vitraux datant du duc Jean de Berry, à la fin du XIVe siècle,
--les vitraux des chapelleslatérales réalisés du XVe au XVIe siècle.

Le déambulatoire de la cathédrale Saint-Étienne de Bourges et les chapelles rayonnantes possèdent une collection de 22 vitraux légendaires datant du XIIIe siècle. Les baies sont numérotées à partir de l'axe de la chapelle d'axe. Les trois vitraux qui s'y trouvent - 0, 1 et 2 - ont été refaits au XVIe siècle. Les baies portant des numéros pairs sont à droite enregardant la chapelle d'axe, les numéros impairs sont à gauche.
Ces vitraux sont contemporains des vitraux de Chartres du XIIIe siècle.
Les dix baies du déambulatoire :
Baie n°3 : verrière de la Nouvelle Alliance
Baie n°4 : histoire de la Passion
Baie n°5 : histoire de l'Enfant Prodigue
Baie n°6 : verrière du Jugement dernier
Baie n°13 : parabole du Bon Samaritain
Baie n°14 : verrière...