Lecture analytique dom juan mr dimanche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (903 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction : Le texte proposé ici est la scène 3 de l’acte IV de Dom Juan, ou plus communément appelée « la scène du pauvre ». Cette pièce de théâtre comique fut écrite en 5 actes par Molière,homme de théâtre complet. Après s’être attaqué à la religion dans son audacieux Tartuffe, Molière renchérit avec Dom Juan. Ce « grand seigneur méchant homme » impie et libertin veut créer une « entrepriseamoureuse » pour y collectionner ses conquêtes. Dans cette scène, La Violette a fait attendre ¾ d’heure Mr. Dimanche, le marchand qui ne voulait pas s’en aller sans son argent. Heureusement, Dom Juana « le secret de renvoyer les [créanciers] satisfaits sans leur donner un double ». Après la scène du tombeau, DJ a envie de se détendre, il va donc donner un petit spectacle : la comédie dufauteuil. On se demandera si cette mise en abyme ne cache pas une pointe d’humour grinçant et de dénonciation. Nous étudierons tout d’abord les fausses amabilités, puis l’interrogation forcée sur la familleet enfin nous analyserons la comédie du fauteuil.
I/ Les fausses amabilités
A- De Dom Juan
DJ ment : « Que je suis ravi de vous voir, et que je veux de mal à mes gens de ne pas vous faire entrerd’abord ».
Opposition entre tout le monde et Mr. Dimanche. DJ s’excuse auprès du bourgeois.
Dès la 1ère réplique DJ joue l’hypocrisie : il joue la comédie !
Mise en abyme (le théâtre dans lethéâtre).
B- De Mr. Dimanche
Son nom évoque le jour du seigneur : c’est un jour de fête.
Mr. Dimanche aussi joue la comédie : il joue le rôle du bourgeois gentilhomme. Il ne peut donc êtreirrespectueux. C’est un homme bien élevé. Face à un homme de l’aristocratie, il lui doit certains égards, et les respecte.
Il devient même mielleux, obséquieux (= politesse exagérée) : « Monsieur je vous suisfort obligé », « Monsieur cela n’est rien », « Cela n’est point nécessaire ».
C- Les procédés
La politesse exagérée de Mr. Dimanche le perd : à force de se répéter, il n’arrive plus à tenir...
tracking img