lecture analytique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (825 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Séquence 1: Lecture analytique n°1


« Ode a Cassandre » Odes (1550) de Pierre de Ronsard. ( 1524-1585)

Travail préalable : Correction

1) Forme : Une Ode , c'est un poème lyriqued'inspiration élevée.
Type de strophe: 3 sizains
Type de rimes: 2 rimes suivies et 4 rimes embrassées
Type de vers: Octosyllabes
2) Composition du poème: 1ere strophe: une invitation adressée à unefemme.
2eme strophe: Le poète déplore la fuite du temps.
3eme strophe: Un conseil de « vie »
3) Remarques stylistiques : Une métaphore filée antre la rose et la femme.
Personnification de la fleur ,procédés d'inspiration.


Vocabulaire :
Déclose : Ouverte
Vesprée : Le soir (vesper)
Las ! : Hélas !
Espace : Temps (espace temporel)
Marâtre : Belle-mère


Introduction

1) Présentationde l'auteur dans son contexte littéraire :
La pléiade provient de la renaissance italienne , variétés des tonalités lyrique et élégiaque. Composé de 7 auteurs dont Joachim Du Bellay et Pierre DeRonsard. Les projets de cette école sont une réhabilitation de la langue française comme langue littéraire a part entière et un embellissement stylistiques.

2) Présentation du poème :
Lieux commun dulyrisme, le thème est celui de la fuite du temps. Recueil poétique : les Odes 1550, 17eme poème du livre 1. Le poète adresse un monologue à une jeune fille dont a reconnue Cassandre Salvati. L'odeforme poétique de l'antiquité d'inspiration lyrique composer de 3 sizains, d’octosyllabe et de 2 rimes suivies et 4 rimes embrassées.


Lecture du poème


Problématique : Comment le poète danscette invitation amoureuse évoque-t-il le thème lyrique de la fuite du temps ?

3) Annonce du plan :
I) Invitation
II) La lamentation du poète devant la fuite du temps
III) Conclusion de l'épisodeI) Une invitation

L'énonciation : relever le locuteur et la personne a qui il s'adresse. La 1ere strophe commence par une apostrophe à Cassandre « Mignonne ». Dans le texte la femme aimé n’ai...
tracking img