Les animaux malades de la Peste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (989 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 septembre 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
Les animaux malades de la Peste, Jean de La Fontaine

Introduction : La Fontaine affirme dans ses Fables que: « L'apologue unit le plaisir du récit à l'enseignement d'une morale ». Au XVIIèmesiècle, le roi au pouvoir est Louis XIV, ce siècle a connu de nombreuses révolutions et critiques du pouvoir. Les auteurs sont des moralistes, ils peignent l’homme de façon pessimiste pour tenter de lecorriger. Ils cherchent à plaire et instruire. Selon la rhétorique classique, il fallait obéir à des règles : le placere (plaire), le docere (instruire) et le movere (émouvoir). L’idéal est l’honnêtehomme qui doit avoir des qualités de corps, d’âme et d’esprit pour ainsi respecter ces règles. La fontaine est un célèbre poète de grande renommée du XVIIème siècle connu pour ses nombreuses fables. Lelivre VII fait partie d’un 2nd recueil de fable publié en 1678 après un premier recueil dédicacé au dauphin. Dans les animaux malades de la peste, La Fontaine prête à l’animal les défauts et lesqualités de l’homme qui reflètent la société. A la suite d’une malédiction divine, tous les animaux doivent se présenter devant le tribunal constitué d’un loup, d’un renard d’un lion et d’un âne. Le lion estle juge pour faire le bilan de leurs actions. LECTURE
Nous verrons en quoi l’apologue permet ici une dénonciation efficace de la justice au XVIIème siècle.
En premier lieu, nous nous intéresserons àla mise en scène de la fable puis en quoi cette scène permet-elle la critique de la justice et du pouvoir.


I- Un récit plaisant, une fable habilement menée
A) Une fable qui rappelle les récitsmythologiques

Référence directe à Œdipe : personnage mythologique, Œdipe de Sophocle : allusion à une peste du au mauvais comportement puis par les Dieux à travers le châtiment divin. Il faut un coupablepour expier ses fautes. La peste correspond à ce châtiment. Vers 1. La fatalité qui s’abat sur les animaux au vers 19 : « céleste courroux »
Dimension théâtrale à travers les discours rapportés,...
tracking img