Les camps de concentration et ou déportation exemple des japonais au etat- unis

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 45 (11073 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les camps de concentration et/ou de déportation

L’éxemple des Japonais aux Etats Unis

Nadia FARES

Page 1

Introduction
Tout mon travail repose sur une recherche d’archives de témoignages poignant des réscapés et d’ uvre écrite pour la plupart par des personnes ayant vécu le drame ou part des associations : Les publications universitaires des AAS ( Asia Américain Studies). Le travailde mémoire mené par l’association NJAHS ( National Japanese Américain Historical Sociéty) Auteurs : Yoshiko Uchida née le 24 Novembre 1921décédée le 21 Juin 1992 Américaine d’origine Japonaise. Elise Prébin née en 1978 née en Corée du Sud. Julie Otsuko, née en 1962 en Californie. Roger Daniels, né en 1952 . Eileen Tamura née . Stanley Karnow né . Chan Suchen né . David A. Takami. Les origines etles causes de la seconde guerre mondiale. Le crach de 1929 est à l’origine d’un boulversement mondial qui rends la seconde guerre mondiale innevitable. La Grande Dépression a paralysé l'économie des États-Unis et de l'Europe. Cela, combiné à l'issue de la Première Guerre mondiale , a conduit à un repositionnement majeur des puissances mondiales et de leurs influences. Ainsi qu’a créer un terrainfertile pour l'émergence de diverses formes de gouvernements totalitaires comme l’Union Soviétique, le Japon, l'Italie et l'Allemagne, ainsi que d'autres pays. De nombreux pays ont des gouvernements démocratiques libéraux, mais les dictatures développées durant les années 1920 et 1930 ont détruit les droits démocratiques. Beaucoup d'historiens retracent les racines de la Seconde Guerre mondiale àpartir du Traité de Versailles et autres accords de paix qui ont suivi la Première Guerre mondiale. Les Allemands trouvent qu'il est facile de blâmer les dures réalités du Traité de Versailles et de leurs maux. L'Allemagne a créé une forme républicaine de gouvernement en 1919. Beaucoup d'Allemands blâmaient le nouveau gouvernement pour avoir accepter ce traité. Les gens qui ne pouvaient pas trouverun emploi ont commencé à dériver vers le communisme et les partis socialistes nationaux. Comme le gouvernement a perdu le pouvoir, Adolf Hitler et son national-socialiste ou parti nazi est renforcé. Avant 1914, la Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne sont les centres industriels et financiers du monde. Après la Première Guerre mondiale, ces pays ont perdu leurs postes et les États-Unis lesont remplacés. L'Amérique a dominé le marché mondial des denrées alimentaires, des minéraux et de l'industrie. Lorsque le marché boursier s'est effondré le 29 Octobre 1929, la crise financière a eu des conséquences dans le monde entier et sur toutes les nations. Après la Première Guerre mondiale, l'Allemagne, l'Italie et le Japon - tous désireux de retrouver ou d'augmenter leur pouvoir ont adoptésune forme de dictature. La Société des Nations a été incapable de promouvoir le désarmement.

Nadia FARES

Page 2

Quand Adolf Hitler arrive au pouvoir, il a promis de mettre fin aux conditions humiliantes causée par la défaite allemande dans la première guerre mondiale.

Le nazisme
Une forme dégénérée et sanguinaire du nationalisme et du racisme. La guerre totale, l'épuration, les campsde la mort et le triomphe de la race aryenne, les défilés militaires. Les congrès du parti (Berlin, Nuremberg). L'exaltation des forces de la nature, du sang et de la mort.

Théories raciales
Hitler avait présenté ses thèses raciales et antisémites dans son livre Mein Kampf (Mon combat) (1) Si son succès fut modeste dans un premier temps, il fut tiré à plus de 10 millions d'exemplaires traduitsen seize langues jusqu'en 1945, référence de l'orthodoxie nazie du Troisième Reich. Dans ce livre, Hitler expose ses théories racistes, impliquant une inégalité et une hiérarchie des « races », et son aversion particulière envers les Slaves, les Tsiganes, et surtout les Juifs. Présentés comme des « races inférieures », ils sont qualifiés d’Untermenschen (soushommes). Dans la fantasmagorie...
tracking img