Les causes de la desertification

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1246 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1• Quelles sont les causes de la désertification?

Deux types de causes sont à l'origine ou susceptible de mener à la désertification : les causes directes qui sont les variations du climat et les activités humaines, et les causes indirectes qui peuvent créer des situations susceptibles de conduire à la désertification (le déplacement des réfugiés pendant les périodes de conflits, uneutilisation des sols ou une protection de l'environnement inadaptée, des facteurs socio-économiques et politiques spécifiques, etc.).

1.1. Les causes directes :

1.1.1. Variations du climat

L'aridité : la persistance de températures élevées favorisent l'apparition de sécheresse qui bloquent les cycles et le développement de la végétation.

Avant tout, il est nécessaire d'exclure de notre champcertaines régions du monde appelées déserts et qui sont caractérisées par une aridité et une hyperaridité « naturelle », comme c'est le cas au Sahara. La superficie totale des régions arides et hyperarides du globe est d'environ 25 millions de km². Mais l'aridité caractérise également de façon cyclique et à divers degrés d'autres régions de la planète.

L'aridité résulte de l'interférence denombreux facteurs :

- La faiblesse, voire l'inexistence, des précipitations : de 0,5 mm à 250 ou 300 mm par an, selon le cas.

- La forte chaleur : de 30 à 40°C, le jour, au moins en été.

- La fréquence du vent : en général en milieu de journée.

De tout cela résulte une très forte évaporation : potentiellement, plusieurs mètres d'eau par an. On exprime en général cette aridité par l'indicexérothermique de Gaussen qui, combinant les facteurs ci-dessus énumérés, exprime le nombre de jours biologiquement secs dans une année :

- indice 0, pas de jour sec,

- indice 365, tous les jours sont secs.
1.1.2. Activités humaines

Les régions arides, semi-arides et subhumides sèches, sont caractérisées par des écosystèmes extrêmement fragiles, à sols pauvres et à faible productivité.Une exploitation non rationnelle des terres arides conduits à dégradation de la couverture végétale et l'exposition des sols à l'érosion éolienne et hydrique.

Les activités humaines liées aux systèmes d'exploitation des sols peuvent donc aggraver les effets du climat et conduire à la désertification.

Quatre catégories de causes :

Le déboisement : causé par la recherche de bois à brûler.L'abattage des arbres expose le sol au soleil, au vent et à l'eau, ce qui, avec le temps, entraîne l'érosion.

Les systèmes de culture : la progression sans entraves de l'agriculture et des utilisations industrielles même dans les terres sèches où la végétation est rare, par suite de l'accroissement de la demande de terres de culture et les pratiques de défrichement telles que la culture surbrûlis, l'exploitation des terres marginales et des sols pauvres, la réduction des jachères et le recours général aux méthodes de culture mécanique sont les usages agricoles responsables de la désertification.

La surexploitation des pâturages : l'établissement de pâturages et l'usage incontrôlé de ces pratiques peut mener à la surexploitation des terres, qui est la principale cause de la dégradationdes terres sèches.

L'utilisation inadéquate des technologies d'irrigation : peut entraîner la salinisation, qui est une forme de dégradation des terres.

Les activités humaines qui entraînent la désertification sont principalement liées à l'agriculture :

• Le surpâturage détruit le couvert végétal qui protège les sols contre l'érosion
• Le déboisement détruit les arbres qui maintiennentla terre sur le sol. Le bois est la principale source d'énergie domestique (éclairage, cuisson) dans de nombreuses régions arides.

• Les mauvaises pratiques en matière d'irrigation entraînent une augmentation de la salinité, et assèchent parfois les cours d'eau qui alimentent les grands lacs. C'est ainsi que la superficie de la mer d'Aral et du lac Tchad, par exemple, a considérablement...
tracking img