Les covered bonds

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7794 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

« L’ampleur de la crise financière bouleverse le paysage bancaire international » titrait Les Echos le 1er Octobre 2008.

La crise financière que traverse depuis 2007 l’économie mondiale s’est avérée très douloureuse pour les institutions financières. En effet, pour bon nombre d’entre elles, cela a déclenché une grave crise de liquidité.

Lorsque les premières faillitesbancaires sont apparues (Lehman Brothers), les établissements financiers solvables qui détenaient des titres risqués en portefeuille ont alors tenté de les vendre rapidement pour en tirer la plus haute valeur liquidative possible. Ces établissements avaient alors besoin de liquidités pour faire face à leurs pertes et couvrir leurs activités courantes. Seulement, la revente de ces titres risqués s’estavérée difficile, et les banques ont arrêté de se prêter de « l’argent frais » entre elles à un taux d’intérêt raisonnable par manque de confiance.

Survient alors la menace d’une crise de liquidité pouvant assécher l’ensemble du système bancaire et financier. Une telle crise de liquidité peut mettre en difficulté des banques qui étaient pourtant solvables avant la crise, dès lors que cesdernières ne peuvent plus faire face à leurs dettes de court terme.

Les Banques Centrales ont alors réagi, injectant des liquidités dans le système financier interbancaire. Les montants injectés par la Banque Centrale Européenne et la Fed s’élèvent à plusieurs centaines de milliards de dollars.

Une telle structure fait en sorte que le secours des Banques Centrales se paie au prix fort pour lesbanques dans le besoin. En d’autres termes, il s’agit d’une nationalisation partielle de celles-ci.

Afin de faciliter le refinancement sur le marché interbancaire, la Banque Centrale a également diminué ses taux directeurs. Cela permet aux banques de se prêter mutuellement tout en rétablissant un sentiment de confiance, et également d’emprunter directement auprès de la Banque Centrale.Les sources de refinancement sont multiples mais toutes ne sont pas abordables ni avantageuses.

Dans cette optique, une classe d’actifs qui tend à se démocratiser, mérite à priori l’attention : ce sont les covered bonds ou obligations sécurisées. Ces titres sont émis par des établissements financiers qui assument la responsabilité de leur remboursement. Ils sont composés par une sûretéspécifique, composée de prêts hypothécaires de première qualité ou de prêts au secteur public. Ils permettraient aux banques de se refinancer à moindre coût en assurant aux investisseurs un placement sûr.

On peut ainsi se demander comment les covered bonds peuvent refinancer les banques qui les émettent, et comment ils permettent d’optimiser le couple rendement-risque, qui représenteaujourd’hui une importance stratégique primordiale pour les investisseurs.

Dans la première partie de Cette étude, nous porterons notre regard sur les différents modèles de covered bonds qui existent dans le monde, et sur ce marché en plein essor. Nous verrons également le mécanisme à mettre en place pour émettre ces obligations sécurisées, ainsi que les points qui les différencient de latitrisation classique.

La seconde partie traitera de l’émission test de covered bonds au Crédit Mutuel Arkéa. Nous développerons sur le contexte de cette émission, ses différentes étapes, et bien sur des conclusions établies. Nous verrons également qu’il existe plusieurs alternatives dans l’utilisation des covered bonds.

I. Les covered bonds, des obligations qui se démocratisentI.1. Les Covered Bonds aujourd’hui

            I.1.1- Définition

Les covered bonds sont des titres dits sécurisés. On les appelle plus communément « obligations sécurisées ». Leur qualité principale tient dans le haut degré de sécurité pour l’investisseur en raison de la qualité des actifs financés et des garanties dont ils bénéficient. En contrepartie de cet avantage,...
tracking img