Les etats-unis au lendemain de la guerre de sécession

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3720 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Etats-Unis au lendemain
de la guerre de sécession

Avec la rédition du Général Lee, chef des armées des Etats Confédérés, a Appomattox le 9 avril 1865 face à Grant et la ratification du 13ème amendement abolissant l'esclavage dans les états du Sud la même année, la page la plus douloureuse de l'histoire des Etats-Unis se tourne : jamais guerre ne leur avait ni le leur aura coûté autantde victimes et de dégâts que la Guerre de Sécession (Civil War) qui dura cinq ans (1860 / 1865) et opposa onze états du Sud qui firent sécession au sein de la "Confédération" au Nord qui souhaitait maintenir l'union. Cependant l'après- guerre civile présente une situation paradoxale : en effet les états du Sud sont sous occupation militaire, le Nord s'y installe en tant que vainqueur, alors mêmeque la Maison Blanche travaille à l'unité fédérale : le retour à la normale est donc difficile pour les états anciennement confédérés, dont la mentalité et la manière de vivre tend à disparaitre. De plus, le Président Lincoln, meneur de la victoire du Nord, est assassiné le 14 avril 1865 à Washington, ce qui fait de lui un héros martyr. La reconstruction, tant politique qu'économique ou encoresociale, doit se faire entre les mains de son vice-président, Johnson : après avoir perdu quatre ans et de nombreuses ressources, les Etats-Unis comptent bien rattraper leur retard, dans un monde en plein essor industriel, et redorer leur image de modèle démocratique dans le monde. C'est donc dans un contexte de division interne que nait l'Amérique moderne, son expansion à l'ouest, son envoléeindustrielle, son organisation sociale. C’est cette Amérique moderne qui semble se détacher définitivement d’une reconstruction maladroite qu’on se presse d’achevée dans les années 1880.
Ainsi malgré les difficultés posées par les divisions encore présente dans le pays, les Etats-Unis pensent déjà à profiter des acquis de la Guerre de Sécession, c'est-à-dire l'abolition de l'esclavage et lerenforcement des liens entre les états, pour se lancer dans une ère de prospérité. Mais comment se fait-il qu'alors en sortant de la plus grosse crise identitaire et du conflit interne le plus important de leur histoire, ils rentrent aussitôt dans une période de puissance et de richesse ( "Gilded Age":"l'âge dorée") en se détachant d’une reconstruction difficile entre 1865 et les années 1880 ?
Laréinsertion des perdants et l’état des lieux du pays révèlent les divisions et la faiblesse des Etats-Unis, cependant ces derniers entrent sans plus attendre dans une ère de prospérité : l’« Age doré ».

I) Un pays divisé et affaiblit
L'Union a gagné la guerre en 1865, notamment en raison de son avancée technique, mais une fois la paix faite, tout le pays doit être réorganisé, et en particulier lesétats du sud, ré-insérés par la force des armes.Abraham Lincoln ayant été assassiné quelques jours après la fin de la guerre, il n'a pu poursuivre son projet de reconstruction dans la fraternité dont il avait rêvé.Si l'espoir d'un redressement glorieux est visible, le président Johnson tente de réaliser les projets de son prédécesseur en dépit de nombreux facteurs qui l'en empêchent dans ledomaine social, politique et économique.

A . Une victoire au lourd tribut

1 ) Une économie fragile
- Désastre financier du pays: La guerre a coûté 4 milliard de dollars au sud et 16 milliard au nord.
- La guerre a éclaté au beau milieu de l'essor industriel, les forces sont épuisées.
- Situation financière catastrophique dans le Sud en particulier : ressources amoindries, plantationsdévastées, emploi de salariés obligatoire alors qu'autrefois les esclaves coûtaient très peu ( près de 4 millions ont été émancipés) et massacre du bétail.
- Marché extérieur atteint : l'Europe n'importe plus son coton des états du sud

2 ) Nouvelle donne politique
- le vrai but de la guerre n'est pas le même pour tous : Lincoln n'a pas défendu principalement l'abolition de l'esclavage...
tracking img