Les femmes de guerre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (303 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les femmes ont acquis une place nouvelle dans la société, en s'étant rendues indispensables pendant toute la guerre, dans les champs, dans les usines, dans les bureaux, dans lesécoles (pour compenser la perte de très nombreux instituteurs)… Le féminisme progresse, la mode évolue (la « garçonne » en cheveux courts), le droit de vote est accordé enGrande-Bretagne, en Allemagne, aux États-Unis, en Russie, mais pas en France.

Désormais, les femmes distribuent aussi le courrier, s’occupent de tâches administratives et conduisent lesvéhicules de transport. Une allocation aux femmes de mobilisés est prévue 128. A titre d'exemple dans le Pas-de-Calais, une allocation principale de 1,25 fr (portée à 1fr50 le 4 aout1917), avec une majoration de 0,50fr en 1914, portée à 1fr le 4 aout 1917) est versée aux femmes d'appelés. Selon l'archiviste départemental, 171 253 demandes avaient été examinées parles commissions cantonales au 31 juillet 1918, pour plus de 115 000 bénéficiaires retenus, soit une dépense mensuelle de 6 millions de Fr environ du 2 aout 1914 au 21 juillet 1918.Les oeuvres de guerre et divers mouvements de solidarités complètent le dispositif.

Avec la Première Guerre mondiale, les femmes ont fait les premiers pas sur le chemin del’émancipation. Mais pour beaucoup, l’après-guerre a constitué un retour à la normale et aux valeurs traditionnelles. En 1921, les femmes au travail en France n’étaient pas plus nombreusesqu’avant 1914. Certaines ont toutefois atteint un niveau de responsabilité inédit. Environ 700 000 veuves de guerre deviennent d’ailleurs des chefs de famille. Dans certains pays,comme l’Allemagne et les États-Unis, le droit de vote est accordé aux femmes dès 1919. La France attendra 1945 pour enfin permettre aux femmes de devenir des citoyennes.
tracking img