Les forces en natation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 55 (13688 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Forces en natation

Une réévaluation des idées instituées

Brent S. Rushall—Universtié de San Diego
Eric J. Sprigings—Université de Saskatchewan
Larry E. Holt—Université de Dalhousie
Jane M. Cappaert—Fédération Américaine de Natation

SWIMMING SCIENCE BULLETIN, No 19

Produit et édité par Brent S. Rushall, niversité de San Diego

Traduction libre de François HUOT-MARCHAND

Partie I: Introduction

Le développement de la pensée et de la recherche sur les 25 dernières années cherchant à comprendre les bases de la production de force en natation est discuté. Les limitations et les déficiences du principe de Bernoulli comme étant le seul principe expliquant le déplacement en natation sont présentées. Le principe de Bernoulli est tout simplement trop limité pour pouvoirexpliquer la totalité des phénomènes existant et étant observés lors d'une course de natation. Les forces de portances ont une influence mineure sur le déplacement du nageur en crawl, dos et papillon. En brasse, les deux forces (traînée et portance) sont utilisés lors des balayages interne et externe. Cependant, la force de portance en brasse n'est alors pas dans une direction favorisant ledéplacement du nageur, il en résulte donc que la portance reste donc la force principale en brasse. La portance en brasse est créée par un angle d'attaque important (en comparaison avec ceux des autres nages), et par une diminution des effets de la portance. La dominance de la portance en brasse n'est pourtant pas une raison pour justifier du caractère fondamental du principe de Bernoulli dans la propulsionen natation.

Les forces de traînée sont dominantes et dans des directions facilitant le mouvement en crawl, dos et papillon. Leur importance est clairement supérieure à n'importe quelle production de force due à la portance.

Quelques considérations pratiques sont tirées des assertions faites à ce jour. Elles entraîne une reconsidération de l'enseignement/entraînement des nages avec fortelatéralité de mouvement. Une importance bien supérieure doit être donnée au rôle de l'avant-bras dans la propulsion, particulièrement à des vitesses élevées.

Trois formes de résistances sont considérées. Elles sont directement applicables pour les entraîneurs. Le rasage et le port de maillots de bain dont le issu est particulièrement peu résistant à l'eau entraînent une réduction destraînées (= résistances) de frottements. Le maintien d'une position profilée le plus longtemps possible permet de réduire les traînées de forme. Eviter les mouvements verticaux et latéraux trop importants réduit les traînées de vague. L'attention sur le profilage s'avère plus important que tout autre chose lorsqu'on recherche de grandes vitesses.

La production de forc reste évidemment importante maisles résistances augmentent plus vite que la vitesse due à la production de force. Ainsi, il est clair que les actions de nage doivent d'abord être orientées vers la réduction des résistances, et ensuite vers la porduction du maximum de production de force en restant profilé.

Une évolution des pensées doit se construire chez les entraîneurs. A partir de là, les progrès arriveront.

Partie II: Les points de vues actuels

L'intention de cet article est de clarifier les principes fondamentaux ayant lieu en natation au niveau de la propulsion et des résistances à l'avancement. Souvent, ces sujets sont très controversés et les publications sont souvent contradictoires. Les premières descriptions incomplètes sur les principes de propulsion sont toujours populaires et l'impact desdifférentes formes de résistances à l'avancement sur la vitesse de nage est encore méconnu. La clarification de ces données doit donc permettre une meilleure compréhension et, on l'espère, un entraînement plus efficace. Cette revue ne décrit pas une par une chaque nage de compétition, elle explique seulement les bases expliquant la production de force et l'apparition de résistances. Une revue...
tracking img