Les formes lyriques medievales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1870 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les formes lyriques médiévales

Presenter à M. Laurent Brun
Dans le cadre du cours FRA1746 A
Par Jean-Claude Trudel-Rice

05/10/2010

Les formes lyriques médiévales

1) Aube:
L’aube est une forme lyrique médiévale définie par le theme abordé. Ce dernier est, la plupart du temps, la séparation de deux amoureux au levé du soleil, après avoir passé une nuit romantique. On y retrouve lesdeux amants ainsi qu’un veilleur, qui leur fait part du lever du soleil. L’aube est souvent écrite en couplets et refrains.
Ex: Aube anonyme, Anthologie de la poésie lyrique française des XIIe et XIIIe siècles, p.47
“(...)Guetteur de la tour,
     je suis de retour
de là où je vous entendais.
     De l'amour de ma mie,
     cette fois-ci,
j'ai eu tout ce que je voulais.
     Hu et hu ethu et hu!
     Quel bref séjour
dans la chambre de joie!
     Hu et hu! Quel tort m'a causé
l'aube qui me fait la guerre!
Sauf le respect
     qu'au Créateur
je dois, toujours je voudrais
     qu'il fît du jour la nuit:
     jamais je n'aurais
douleur ni tourment.
     Hu et hu et hu et hu!
     Je l'ai vue,
la reine de la beauté.
Hu et hu! j'en suis certain,
guetteur, de l'adieuc'est l'heure!”
2) Ballade:
La ballade est une forme de poème ayant une structure fixe. Elle consiste de trois strophes 8 ou 10 vers ainsi qu’une dernière demi-strophe (envoie). Chaque strophe ce termine avec le meme vers(refrain). Les sujets abordés dans les ballades sont très variés.
Ex: Ballade des dames du temps jadis, Testament, François Villon
“Dites-moi où, n'en quel pays
Est Florala belle Romaine,
Archipïades ne Thaïs
Qui fut sa cousine germaine;
Écho, parlant quand bruit on mène
Dessus rivière ou sur étang,
Qui beauté ot trop plus qu'humaine.
Mais où sont les neiges d'antan?
Où est la très sage Héloïs,
Pour qui fut châtré et puis moine
Pierre Esbaillart à Saint-Denis?
Pour son amour ot cette essoine.
Semblablement, où est la roine
Qui commanda que BuridanFût jeté en un sac en Seine?
Mais où sont les neiges d'antan?
La roine blanche comme lis
Qui chantait à voix de seraine,
Berthe au plat pied, Bietrix, Aliz,
Haramburgis qui tint le Maine,
Et Jeanne, la bonne Lorraine
Qu'Anglois brûlèrent à Rouen,
Où sont-ils, où, Vierge souveraine?
Mais où sont les neiges d'antan?
Prince, n'enquerrez de semaine
Où elles sont, ne de cet an,
Qu'à cerefrain ne vous remaine:
Mais où sont les neiges d'antan?”
3) Chanson
La chanson est une forme de poésie écrit en couplets et comme la ballade, la chanson a aussi un refrain. Ces poème sont presenter sous forme de chants par des trouvères et des troubadours. Il existe divers genre de chanson comme la chanson courtoise, la chanson de geste, la chanson religieuse, etc. le genre depend du sujetabordé.
Ex: Trop est mes maris jalos, Étienne de Meaux
“(…)Hardiement li dirai:
Fol vilain maleüros,
Amer m'estuet sanz delai,
Sachiez, un autre que vos;
or pöez estre jalos;
Je vos guerpirai,
Un autre amerai
Je le vos di:
Dire fi
Doit on du vilain plain d'ennui.
Por tot l'avoir de Cisteaus
Ne doit avoir cuer joli,
Ce dit Estienne de Miauz,
Jolive dame mari,
Ançois doitavoir ami.
Et je l'en crerrai
Et ami avrai.
Je le vos di:
Dire fi
Doit on du vilain plain d'ennui.”
4) Chanson de toile
La chanson de toile est un genre plus simple de chanson plus souvent raconteur entre femmes losqu’elles travaillaient à tisser des toiles(d’où vient le nom). Dans une chanson à toile, aussi appellée chanson d’histoire, le sujet abordé est une histoire d’amour.
Ex:Chanson de Gayette et Oriour, Anonyme

“(…)Oriour s'en va, pâle et déçue;
Des yeux elle pleure, du coeur elle soupire,
Parce que Gayette, sa soeur, ne revient  pas.  
Le vent souffle et les rameaux tremblotent.
Que ceux qui s'entr'aiment s'endorment doucement!

« Hélas! fait Oriour, comme je suis mal née!  
J'ai laissé ma soeur dans le vallon;
Le jeune Gérard l'emmène chez lui! »...
tracking img