LES GRENADES

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (1713 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
1

LES GRENADES

Les Grenades, fruits originaires de Perse depuis au moins 5000 ans,
ornent des colonnes du Temple. Il n’en est pas fait mention dans notre rituel,
elles ne sont visibles qu’une foisdans le Temple. Elles sont situées au
sommet des 2 colonnes Jakin et Boaz de part et d’autre de l’entrée, elles
rappellent les colonnes de bronze du Temple de Salomon dont les
chapiteaux étaientsculptés de 200 grenades.
Pourquoi des grenades et que représentent elles ?
Dans ma jeunesse, un jour ma mère nous a ramené du marché, un fruit
étrange, qui m’était inconnu, de la taille d’une petiteorange, à la peau dure,
jaune avec des reflets rouge, évoquant une aumônière avec sa petite
couronne. C’était une grenade du nom latin « punica granatum », fruit d’un
arbre de 2 à 5 m de haut quis’accommode de terrains arides, pierreux. Les
racines du grenadier sont profondes permettant d’aller chercher très loin dans
le sol, l’eau nécessaire à sa survie. Si ces graines sont comestibles, ces
racinessont toxiques de même que l’écorce qui servait au tannage et à la
teinture des cuirs. Ambivalence de ce fruit dont les graines nombreuses sont
bien à l’abri dans leur coque toxique. Fruit de mort car sanocivité peut
empoisonner et apporter la mort, et fruit de vie puisque son jus peut
permettre la vie. Cette ambivalence évoque le cycle de mort et de
renaissance, de pluralité dans l’unité.
Une foisouverte, elle est divisée par des cloisons blanchâtres épaisses,
qui délimitent des alvéoles remplies de petits grains triangulaires de couleur
rouge rubis, près de 400 dans chaque fruit. Chaque pépinest entouré d’une
pulpe un peu gélatineuse sucrée ou acre selon les variétés.
Lorsque j’ai goûté ce fruit, ce fut une surprise, surprise non concluante,
bien que la saveur des graines sucrée et un peuaigrelette soit agréable, le
nombre de pépins est vraiment dissuasif. Les rares occasions qui m’ont
permis de re goûter à ce fruit ne m’ont pas fait changer d’avis. Peut être faut il
avoir été...