Les hopitaux algeriens

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 54 (13322 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction générale

Les hôpitaux algériens, notamment publics, souffrent d'un manque d'outils de gestion des ressources aussi bien humaines que matérielles qui leurs permettent de satisfaire toutes les demandes des patients en matière de soin. De plus ces moyens doivent faire face aux différentes transitions sanitaires, épidémiologiques, démographiques et économiques que connait l'Algérieces dernières années.
L'une des structures les plus concernées par ce manque d'outils de gestion des ressources est le bloc opératoire qui constitue le secteur le plus complexe à gérer et surtout le plus coûteux. C’est le où on trouve un flux énorme et imprévu de patients qui proviennent à tout moment. On trouve aussi un nombre important d'acteurs de soins de différente spécialité qui interviennentdurant le processus opératoire.

L'optimisation du fonctionnement de ce secteur s'avère donc nécessaire vu qu'il y a une forte densité pour les soins et une multitude de contraintes de ressources à prendre en considération. Face à ces facteurs, les gestionnaires des blocs opératoires expriment de plus en plus un besoin d'être assistés par des outils d'aide à le décision afin de mieuxrentabilisé leur structure en assurant au patient une meilleure qualité de soins, pour un coût maîtrisé et une meilleure utilisation des ressources du bloc.

Dans ce mémoire, nous proposons un plenning prévisionnel des interventions chirurgicales afin d'optimiser le gestion d'un bloc opératoire, et par conséquent assurer un service de qualité aux patients.
Le champ expérimental est le bloc opératoire duservice de chirurgie générale de l'hôpital de Bologhine «IBN ZIRI».

Notre mémoire comporte cinq chapitres :

Dans le premier chapitre, nous présentons le milieu hospitalier algérien et ses particulerités, en premier lieu les différents types d'établissements qui existent ainsi que leurs modes de financement. Dans un second temps, on présente le mode d'organisation de notre terrain d'étude «hôpital de Bologhine » et plus particulièrement le bloc opératoire de son service de chirurgie générale.
Dans le chapitre deux, on présente les modèles de programmation opératoire ainsi que le problématique de notre terrain d’étude.

Le troisième chapitre sera dédié à le modélisation mathématique du problème concerné.
Le quatrième chapitre fera l'objet des méthodes de résolution de leformuletion mathématique proposée.

Le dernier chapitre sera réservé à l'implémentation des méthodes de résolution développées par nos soins ainsi que le présentation du logiciel développé à cet effet. Une conclusion générale clôture ce mémoire. Elle résume le parcours de le présente étude et elle synthétise nos principaux résultats et expose quelques perspectives qui ouvrent des voient pour desdéveloppements ultérieures.

Problématique
Dans le cadre de l'amélioration du fonctionnement du bloc opératoire de l'hôpital IBN ZIRI, il s'avère nécessaire pour le chef de service d'adopter de nouvelles méthodes de plenification des interventions chirurgicales basées sur les outils d'aide à le décision afin d'assurer une meilleure gestion du bloc opératoire.
Pour y arriver, le chef de servicedoit atteindre deux objectifs, à savoir : l'amélioration de le qualité de soins afin de satisfaire les patients et l'optimisation de l'utilisation des ressources matérielles du bloc.
Concernant les patients, le chef de service souhaite minimiser leurs durée de séjour au service d'hospitalisation pour subir une intervention chirurgicale afin d'éviter les risques d'infection nosocomiales, deminimiser les coûts des jours d'hospitalisation et d'aller vers une meilleur utilisation des les lits d'hospitalisation.
Concernant l'exploitation des ressources matérielles, le chef de service souhaite minimiser le sous exploitation des salles d'opérations durant le période de plenification.
Lors de l'éleboration du plenning des interventions, un certain nombre de contraintes doit être...
tracking img