Les inegalites en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1184 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation

Dans les sociétés modernes, l’existence d’inégalités demeure toujours. Ces différences entre les individus ressortent plus au niveau économique. En France, la création d’un système de protection sociale permet d’atténuer ces inégalités. Mais à partir des années 1980, le marché du travail, c’est-à-dire le lieu de rencontre entre l’offre et la demande, connaît de réellestransformations. Ces dernières ont tendance à rehausser ces inégalités entre les individus. C’est pourquoi nous nous demanderons dans quelle mesure les changements de l’emploi affectent-ils le système de protection sociale français. Dans un premier temps, nous analyserons les évolutions du marché du travail depuis les années 1980. Puis, dans un second temps, nous verrons quelles conséquences ces changementsont sur le système de protection sociale français.

Dans cette première partie, nous allons voir quelles sont les évolutions du marché du travail. Puis, nous verrons les effets de ces changements dans la société.

Depuis les années 1980, le marché du travail connaît des transformations. En effet, il y a une « fragmentation des emplois » d’après le document 5 au sein des contrats de travail.Les entreprises embauchent de plus en plus des individus avec un contrat à durée déterminée. Ce qui fait diminuer les emplois avec un contrat à durée indéterminée, et laisse une place énorme aux formes atypiques d’emploi dont le contrat à durée déterminée fait partie. Cette augmentation de ces formes est principalement due au fait que les entreprises doivent s’adapter aux fluctuations du marché.C’est en flexibilisant ces facteurs de production que l’entreprise pourra répondre à l’évolution du marché du travail. En effet, avec les contrats à durée déterminée, l’entreprise peut embaucher que lorsqu’elle en a besoin. Ainsi, ces formes atypiques répondent aux besoins de l’entreprise. D’après le document 5, cette multiplication de ces formes d’emploi augmenterait « les zones grises de l’emploi ».Ces zones regroupent le temps partiel qui correspont à une activité dont le temps de travail hebdomadaire est inférieur aux 35 heures, intermittent. Ces zones seraient des « situations de hors-droit » ou ayant accès à peu de droit. La hausse de ces formes atypiques d’emploi a remis en cause la stabilité de l’emploi. Ces transformations ont eu des conséquences sur les individus mais aussi dans lasociété.
L’augmentation de ces formes a eu des effets sur les individus. Certaines personnes se voient imposer le temps partiel tout particulièrement les femmes. Ce qui fait qu’elles se retrouvent avec un bas salaire. Le temps partiel peut-être la cause des inégalités au niveau des salaires. De plus, avec les transformations de l’emploi, certaines se retrouvent au chômage ou un emploi précaire.Le chômage « détruit » l’individu. En effet, quand une personne devient chômeur, la plupart du temps, elle est isolé, exclue de la société. Comme elle perçoit peu ou pas de revenus, elle doit changer de logement. Les personnes étant le plus touché par le chômage sont souvent les jeunes, les femmes et les moins qualifiés. En France, aujourd’hui, le taux de chômage représente 10,2%. On peutconstater une hausse du chômage due à l’évolution du marché du travail qui se dégrade de plus en plus. En effet, ces transformations de l’emploi font apparaître une augmentation de la pauvreté. A cause de la hausse du travail à temps partiel et celle du chômage, les individus ont de moins en moins de revenus. Certaines personnes vivent dans la pauvreté. D’après le document 6, 13050000 personnes ont unniveau de vie inférieur au seuil de pauvreté en 1996. Ainsi la société française se retrouve en pleine crise avec la hausse du chômage et de la pauvreté.

Dans cette deuxième partie, nous allons voir que le système de protection française se fragilise à cause de ces transformations.

En effet, le nombre d’allocataires du revenu minimum d’insertion augmente avec la hausse de la précarité, du...
tracking img