Les investissements arabes au maroc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1578 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les investissements arabes au Maroc
Etats des lieux et perspectives

Les investissements arabes au Maroc ont connu un incroyable boom ces dernières années et ont atteint en août 2007 une ampleur qu’on ne pouvait pressentir il y a quelques années. Et si pas moins de cinq secteurs accaparent l'essentiel des flux des investissements au Maroc : l'industrie, le tourisme, l’immobilier, le secteurbancaire et les assurances, les activités touristiques et immobilières restent les plus attrayantes, selon le rapport 2007 sur l’investissement établi par la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED).
Précisons que les pays arabes pris en considération sont essentiellement les Emirats Arabes Unis, l’Arabie saoudite, Koweït et Qatar.
L’histoire de ces pays avecle Maroc date d’il y a longtemps, mais les investisseurs arabes n’ont commencé à redécouvrir notre pays qu’à partir des années 70 grâce notamment à deux principales raisons : la première étant l’adhésion du Maroc au Gatt en 1987 et la déferlante vague de privatisation qui s’en est suivi. Et la seconde est intimement liée au changement de mentalité des investisseurs arabes, lesquels, il y a peu detemps, voulaient tout acquérir facilement, contrairement aux européens qui mènent de nombreuses études avant de prendre la décision d’investir.
Le potentiel d’investissements des pays du golfe est estimé à quelques 500 milliards de $. Le Maroc n’a pu attirer que 4%, soit à peu près 20 milliards de $. En 2005, les investissements en provenance des Emirats Arabes Unis, de l’Arabie Saoudite et duKoweït se sont classés respectivement en 5ème, 7ème et 10ème position par rapport à l’ensemble des IDE (Investissements Directs Etrangers) reçus par le Maroc. A ce rythme là, ces même pays pourraient facilement surclasser les pays européens et américains qui sont actuellement en tête de liste. Plusieurs facteurs expliquent cette montée en puissance : En tête, on trouve l’excédent financier dégagépar ses pays et qui est estimé comme a été mentionné auparavant à pas moins de 500 Milliards de $. Ce même surplus est le résultat de plusieurs autres éléments notamment, les revenus colossaux de la manne pétrolière accentués par la flambée du cour du brut, qui à l’heure d’aujourd’hui a atteint les 100 $ le baril. De plus, les importants retours sur investissements empochés par les sociétés ausein des pays en question ont aussi contribué à l’engouement des investissements arabes vers des pays tel que le Maroc. Enfin la plus value dégagée au niveau des bourses de la région, et en particulier celle de Dubaï et de Riadh avant leur dernière décrue. En effet ces opérateurs se trouvent de plus en plus confrontés à l’amenuisement relatif des opportunités d’investissement dans leurs propres payset donc en cherchent d’autres opportunités sous des cieux plus stables et surtout plus rémunérateurs.
Le deuxième élément qui explique cette affluence est un facteur géopolitique. En effet, quoi que le 11 septembre ait été une tragédie, il a toutefois livré son lot de bienfaits économiques ! Dans se sens, les mesures antiterroristes et les complications administratives qui ont suivis ontcontribué à la réallocation d’une partie des actifs initialement investis dans les pays européens et américains. Autrement dit le blocage de plusieurs fonds arabes au lendemain des attentats de 2001 a poussé la majorité des investisseurs à diversifier leurs opérations en dehors de ces territoires. Par conséquent, les pays arabes notamment le Maroc qui était déjà engagé dans des grands chantiers a doncreprésenté un point de chute naturel pour ses capitaux.
On peut toutefois considérer les affinités religieuses, puisque le Maroc est un pays sunnite à l’instar des 6 monarchies du golfe ou encore les liens diplomatiques très entretenus avec ces pays et l’effort marketing fourni par le Maroc avec la multiplication des visites et présentations de projets dans les pays du Golfe avec à la clé, une...
tracking img