Les liaisons dangereuses lettre 48

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (992 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Laclos, Les Liaisons dangereuses, lettre 48

Situation du passage : La vertueuse Mme de Tourvel a demandé au libertin Valmont de cesser de la harceler et de partir pour Paris ; là il retrouve uneancienne maîtresse, Emilie, avec qui il passe la nuit. Au matin il se sert du corps d’Emilie comme pupitre pour écrire cette lettre à Mme de Tourvel.

Une lettre passionnée :
– Le genre littérairede la lettre se caractérise par divers indices : la précision de la date et du lieu ; l’ emploi de la deuxième personne du pluriel pour désigner le destinataire (avec le vouvoiement respectueux des «honnêtes gens ») ; un « je » qui s'adresse à un « vous » en employant le présent d'énonciation. Il s’agit d’une lettre fictive, mais Laclos lui donne un caractère de lettre authentique dissimulant lelieu de rédaction de la lettre (Ecrite de P ...) ainsi que le date exacte (ce 30 août l7**), comme pour garantir l’anonymat de personnes ayant réellement existé.
– L’expression de la passion estfaite à la manière des précieux, et Valmont emploie dans cette lettre un grand nombre de figures de style qui, comme le lui fait remarquer Mme de Merteuil dans une autre lettre, trahissent justement,par leur calcul, l’absence de passion :
– les hyperboles : l'agitation d'une ardeur dévorante… l'entier anéantissement de toutes les facultés de mon âme… la puissance irrésistible de l'Amour… malgréles tourments… m'accablez-vous… m'abandonner entièrement à l'Amour… le délire… le désespoir… une émotion si douce et cependant si vive… mes transports… des transports… une ivresse qui s'augmente àchaque instant ;
– les anaphores : C'est après une nuit orageuse….c'est après avoir été… / Jamais je n'eus tant de plaisir en vous écrivant ; jamais je ne ressentis / Je reviens à vous, Madame, et sansdoute j'y reviens ;
–les images : une nuit orageuse… la table même sur laquelle je vous écris, consacrée pour la première fois à cet usage, devient pour moi l'autel sacré de l'Amour… le sommeil de...
tracking img