Les liaisons dangereuses

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1114 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I. LE CONTEXTE

Parution: Fin A.R, période extremement fragile par le régime monarchique en place à l'époque. Dégradation régulière, déficit financier, perle des colonies au profit de l'Angleterre, insurgés américains (envoie d'armes agrave le budget)
À la mort de Louis XV, tentative d'épurer les finances mais en fonctionne pas, c'est le début des révoltes. La Révolution Française, laproclamation de la République, toutes les puissances étrangères essayent de retablir la paix, avènement de Napoléon. Periode extrêmement troublée.

Contexte des Lumières: Volonté de liberté, niveau physique qu'intellectuel, importance de la raison (MM héritière des lumières, raison domine sur elle). Remet en cause la religion (V héritier de Molière); s'affranchir de la religion, en plus reçevoiréducation de l'église mais au contraire pour chaque individu de se perfectionner par la connaissance (éducation restreinte, accordée qu'à certains). Les progrès scientifiques, sociaux et recherche du bonheur (hédonisme, chez les libertins le plaisir). La raison en revanche peut devenir dangereuse quand elle va servir à manipuler les autres (V, M).

Niveau littéraire: naissance et développement desromans écrits à la première personne (Abbé Prévost) , illusion de vraisemblance, faire croire que tout cela est vrai.

II. LACLOS, SA VIE, SON OEUVRE

S'ennuyait depuis da jeunesse, désir de se faire militaire (1760). Cette connaissance du monde lui vient de la fréquentation de la vie mondaine à Grenoble (7 ans), des salons, des théâtres... Pendant ces périodes fait une première tentatived'écriture (poème en alexandrins) où il fait un éloge de la mort.
1779 → il se retrouveà surveiller la construction du fort de l'île d'Aix. Elle risque d'ê attaquée. Il sort de la monotonie, il est le rêve d'être connu mais échec à Aix et en peux pas devenir officier (pas de titre de noblesse). Il en peut pas briller par les armes.

1780 → congé de 6 mois et revient et achève le roman, scandale de saparution en 1782, on lui fait quitter l'île d'Aix et on le repatrie, où il épouse une femme à La Rochelle.

III. LE GENRE ÉPISTOLAIRE

a. Les origines antiques: les héroïdes
Origine grec: des lettres romanesques en prose de récit imaginaire de découverte de mondes mistérieux (marins, milieux aquatiques).
1er siècle avant J-C: Ovide qui est vraiment le précurseur du genre: lettresimaginaires adréssées par des femmes illustrers de l'Antiquité (Pénélope) à leurs époux, amants. Registre lyrique, passion, tristesse, éloignement. Ces lettres ont été conservées puis retranscrites et étudiées au Moyen Âge et au 17ème et 18ème siècle, à cause de l'écriture, le latin.

b. Le genre épistolaire au 17ème
Inspirés des héroïdes.
Héloïse et Abélard → il était un moine, amour interdit qui finitmal. Correspondance fictive au 12ème siècle. Au sens moderne du terme, apparaît le roman épistolaire: Les Lettres Portugaises (1669) du Vicomte de Guilleragues sont très connues: 5 lettres parues de manière anonyme. Un officier français au service du Portugal pendant la guerre d'Espagne réduite et abandonne une femme portugaise. Les 5 lettres rédigées par cette jeune font le contenu de l'oeuvre.Elles sont très bien écrites, l'auteur fait preuve de l'analyse des sentiments (très classique): les étapes de la passion, aspect sensuel... On trouve certain contenu de ces lettres dans LLD, avec Cécile, Danceny et Mme. De Tourvel. Mais c'est différent car ici toutes les lettres ont été écrites par une seule personne.

18ème → correspondance tres à la mode. Dans les milieux aisés on s'écrivaitbeaucoup. Existance petits livrets pour aider à écrire un courrier varié et agréable ''Formulaires'', très succès, edités pendant 200 ans: mode de vie, beaucoup de sociabilité et relations humaines où il faut respecter les exigeances mondaines, stylistiques.

2 influences donc : Romanesque puis formulaires.

c. Le genre épistolaire au 18ème
1721 → Les Lettres Persannes (Montesquieu)...
tracking img