« Les lois humaines, faites pour parler à l’esprit, doivent donner des préceptes et point de conseils : la religion, faite pour parler au cœur, doit donner beaucoup de conseils, et peu de préceptes ». (montesquieu)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1015 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les lois, qui sont fabriquées par l’homme, doivent être respectées à la lettre par tout homme et ne sont pas, par conséquence, que de simple conseil. Par contre, la religion ne peut pas dicté de loi, elle est là uniquement pour conseiller l’homme. Dû moins, c’est ce que pensait Montesquieu, écrivain, philosophe français du début du 18e siècle. Effectivement, il prônait la séparation du pouvoirpour que la religion ne soit plus mêlée à la politique. Il pensait que la loi humaine, via notre esprit, doit nous dicter comment agir (sans qu’on ait le choix) par contre, la religion, via notre cœur, doit rester une donneuse de conseil.

Certains sont de son avis : il suffit de regarder le nombre d’Etat qui se porte bien sans que la religion soit lié au pouvoir. Actuellement, une bonne partie del’occident est dans le cas et en particulier les Etats-Unis. Ceux-ci sont à la pointe dans beaucoup de domaines et la diversité culturelle y est très dense. Aucune religion ne régit les lois, ce qui permet à un nombre conséquent de religion de vivre côte à côte. Son bilan le montre, cette diversité l’enrichit (bien que pour d’autres cette nation subit depuis quelques années une récessionéconomique). Là-bas, la religion est de l’ordre privé, cela permet de satisfaire tout un chacun sans perturber les autres.
Les bienfaits que la religion soit clairement séparée de l’Etat sont extrêmement important (vitale ?), sans nul doute, pour toute cette partie de la population grandissante qui se dit athée. Effectivement, quelle serait leur place dans un monde dicté par les religions ? Ils seraienttout simplement sans patrie. Ils n’auraient nul part où aller sans être rejeté ou, du moins, incompris, devant se plier à bons nombres lois qu’ils ne comprendront pas et qu’ils trouveront absurdes.

Cependant, d’autres pensent le contraire et sont d’avis que la religion sert à bien plus qu’à donner des conseils ; elle doit également dicter nos lois. Il en ressort par ailleurs bien des avantages.Effectivement, l’être humain a besoin d’être diriger. Combien de personnes écoutent les conseils s’ils ne viennent pas d’un proche ? A quoi cela servirait il dès lors d’en donner ?

Avoir une religion qui gouverne permet aussi une certaine cohésion dans la nation car cela fait un point commun en plus entre ses citoyens : et là où deux personnes ont un point commun, une amitié se créé plusfacilement car quand les avis divergent, les conflits et les concessions arrivent plus vite ; il est donc bien préférable d’avoir le plus de points communs entre les hommes. Les gens ne sont pas livrés à eux même et n’ont pas besoin d’être refermé sur eux-mêmes, ni de garder pour eux une part si importante de leur culture. Au contraire, ils peuvent la partager avec les autres ce qui leur est bienbénéfique.
Chaque religion parle avec beaucoup de réflexion et de sagesse. Leur ligne de conduite est également connue : avec elle, nous savons où nous allons. Leurs idées sont saines et leurs intentions bonnes. Pourquoi dès lors en sachant cela, ne voudrait-il pas qu’une religion dicte les lois d’un pays avec cette même sagesse et cette même intention ? Bon nombre de conflits seraient probablementrésolus. Dans ce monde devenu de plus en plus complexe, un retour aux sources, avec des intentions moins complexes, semble le bienvenu. Cela ramènerait également plus de sérénité et de stabilité là où, par exemple, en Belgique, nous semblons en pleine crise. Ce n’est évidemment pas ses élections anticipées qui contrediront cet avis alors que nous nous souvenons encore de la difficulté que lespoliticiens ont eu pour former ce même gouvernement… Ces pertes de temps (et d’argents...) et ces conflits seraient impensables avec une religion au pouvoir.

Personnellement, j’aurais tendance à être d’accord avec Montesquieu. Nous voulons actuellement dans un monde cosmopolite et bon nombre de gens aux religions bien différentes se rencontrent. De plus en plus, et surtout en occident, il n’y a...
tracking img