Les partis politiques de simone weil

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (732 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Une des définitions de la science politique est l'étude scientifique du phénomène politique. Et un des phénomènes politiques par excellence, qui se développe en concomitance avec la démocratie demasse apparue à la fin XIXe siècle et au début du XXe siècle, réside dans l'émergence des partis politiques. D'ailleurs, les observateurs, qu'ils soient historiens, philosophes ou sociologues se sontpenchés sur l'étude des parties politiques bien que selon le professeur Marc Lazar (historien et sociologue français du politique) les tendances à l'étude des partis politiques sont récentes au sein dessciences politiques françaises car justement les méthodes d'analyse sont le plus souvent empruntées aux disciplines voisines telles que l'histoire, la sociologie, l'anthropologie ou encore laphilosophie.
Et d'ailleurs, il est un ouvrage caractéristique de ce constat et qui semble rien qu'au travers de son titre vouloir apporter aux maux d'une société divisée en partis, des solutions radicales.C'est l'article de la philosophe Simone Weil (1909-1943) intitulé "Note sur la suppression générale des partis politiques". Cette note parait posthume en 1950 dans la revue La Table Ronde, revue quiest en fait un cercle de réflexion dans lequel les intellectuelles issus de tous milieux émettent des considérations sur leur temps. D'ailleurs, le propos de la philosophe est totalement imprégné parson contexte. En effet, Weil écrit à cheval entre les années trente et quarante, période charnière marquée par la crise économique (ce qu'on a appelé la Grande dépression), sociale (industrialisation demasse, lutte ouvrière) et surtout par l'instabilité politique française source d'une défiance générale face à la classe politique. Mais ce qui caractérise davantage ces années est la montée destotalitarismes. Lieu commun de la réflexion d’avant-guerre, le totalitarisme est alors au cœur d’un renouvellement des questionnements sur la démocratie. C'est dans cette toile de fond que Simone Weil...
tracking img