Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1413 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Tout le long de sa vie, l’homme acquiert des connaissances pour
les transmettre à ses descendants qui les approfondissent et qui à leur
tour les font passer aux générations suivantes, mais ces connaissancesci,
d’où viennent-elles, comment sont-elle acquises ? L’homme est un
animal qui dès sa venue au monde possède des sens, mais le terme de
sens représente bien des choses, il peut désignerle toucher, la vue, etc.
La question qui se pose est : ces sens là ne sont-ils pas suffisants pour
nous fournir toutes nos connaissances ? Trois parties constitueront la
réponse à cette question. La première sera concentrée sur la nécessité
des sens, sont-ils nécessaires pour acquérir nos connaissances ? La
deuxième partie, elle, parlera de la suffisance des sens, sont-ils
suffisants ou paspour nous fournir toutes nos connaissances ? Et enfin
la dernière partie sera consacrée aux sources de nos connaissances,
qu’est-ce qui nous apporte et nous a apporté tout ce que l’on sait
aujourd’hui.
Les sens sont l’essence même de notre perception des choses,
que serions-nous sans eux, sans la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher et le
gout ? Des vers, nus dans l’obscurité, perdus dansl’inconnu, l’ignorance
de ce qui nous entoure, nous ne serions probablement pas de ce monde
à ce jour. La majorité des êtres humains a la capacité d’utiliser
pleinement ces cinq sens, et ne se rend pas compte de leur importance,
ne se rend pas compte de la chance que représente cette capacité.
Certes sans eux nous aurions toujours notre cerveau, nous serions
toujours capables de penser mais penser àquoi ? Comment penser à ce
que l’on ne voit pas, ce que l’on ne sens pas ou que l’on n’entend pas ?
Impossible, sans nos sens nous ne connaîtrions rien de ce qui nous
entoure, et nos connaissances d’aujourd’hui seraient inexistantes. Pour
résumer, nos sens sont nécessaires pour nous fournir nos
connaissances, mais encore plus important, ils sont nécessaires à notre
survie sur cette planète.Nous en arrivons à présent à la partie la plus importante, celle qui
répondra à notre problématique initiale, qui nous dira si oui ou non, nos
sens suffisent à nous apporter toutes nos connaissances. Comme déjà
précisé auparavant, sans les sens, nos connaissances ne seraient pas ce
qu’elles sont, elle ne serait peut-être même pas du tout. Les animaux
possèdent les même cinq sens que nouscela dit, nous restons de loin
l’espèce la plus avancée, la plus développée sur le point de vue des
connaissances, ceci est un argument suffisant pour prouver qu’elles
n’ont pas été acquises uniquement grâce à nos sens. Elles suscitent
également une fonction de l’esprit : intelligence, raison, réflexion.
Ce qui touche à l’expérience sensible n’est pas forcément issu de
nos sens uniquement. Sil’on ne se fiait qu’à nos sens, on ne verrait que
la surface des choses, on ignorerait ce qu’elles contiennent, on ne peut
tout voir à la fois, ce que nous voyons cache ce que l’on ne voit pas. Les
sens nous servent uniquement à percevoir une couche superficielle ; ce
sont l’esprit et la réflexion qui nous pousseront à chercher plus loin, à
imaginer ce que contient l’objet dont on ne voit quela surface, à
trouver un moyen de parvenir à cette face cachée, tout cela est hors de
portée des sens.
Nous apprenons les choses par les gens qui nous entourent, en
adoptant leur comportement (de manière inconsciente même), en
imitant, en s’intégrant, en participant à une vie de groupe. C’est le
contact et la participation qui apportent ces connaissances-(ci)là, la
connaissance de l’autre,le savoir-vivre, on ne peut acquérir tout cela
simplement en observant ou en essayant d’apprendre théoriquement.
Deuxième exemple, les mathématiques, qui ne se basent en rien
sur des expériences sensibles ou des exemples en particulier. Les
exemples servent uniquement à clarifier les choses pour l’esprit
humain, et (à apporter) pousser les recherches plus loin, apporter la
formulation...
tracking img