Les soins palliatifs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1845 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
➢ Les soins palliatifs sont des soins actifs dans une approche globale de la personne atteinte d'une maladie grave évolutive ou terminale.

➢ L’objectif des soins palliatifs est de soulager les douleurs physiques et les autres symptômes, mais aussi de prendre en compte la souffrance

➢ Les soins palliatifs et l’accompagnement sont interdisciplinaires.

➢ Ils s’adressent au malade en tantque personne, à sa famille et à ses proches, à domicile et en institution.

➢ La formation et le soutien des soignants font partie de cette démarche psychologique spirituelle

➢ Les soins palliatifs et l’accompagnement considèrent le malade comme un vivant et la mort comme un processus naturel.

➢ Ceux qui les dispensent cherchent à éviter les investigations et les traitementsdéraisonnables.

➢ Ils se refusent à provoquer intentionnellement la mort.

➢ Les soins palliatifs s’efforcent de préserver la meilleure qualité de vie jusqu’au décès et proposent un soutien aux proches en deuil.

➢ Ils s’emploient par leur pratique clinique, leur enseignement et les travaux de recherche à ce que ces principes puissent être appliqués.

Les bénévoles :

➢ Font partied’associations de soins palliatifs reconnues

➢ Tous les intervenants ont une formation spécifique, un suivi et une supervision

➢ Trois associations : ASP. JALMALV. Pts. FRERES.

➢ Interviennent pour certains au domicile… d’autres en milieu hospitalier

LEGISLATION :

➢ Circulaire du 26/08/1986 (texte de référence, reconnaissance officielle des SP)

➢ Loi n°99-477 du 9/06/1999 visant àgarantir le droit à l’accès aux Soins Palliatifs, congé d’accompagnement.

➢ Loi du 4/03/2002 (Droit des malades et qualité du système de santé)

➢ Circulaire DHOS du 19/02/2002 (organisation des soins palliatifs et de l ’accompagnement, développement des SP à domicile…)

➢ Loi n°2005-370 du 22 avril 2005 relative au droit des malades et à la fin de vie

1. Pose le droit pour lesmalades à ne pas subir une obstination déraisonnable et le devoir pour les professionnels de santé de ne pas imposer aux malades une obstination déraisonnable
2. Pose les conditions de limitation ou d’arrêt des soins de maintien en vie dans les situations d’obstination déraisonnable (soins inutiles, disproportionnés).
3. La loi Léonetti encadre de manière très précise les situations dedécisions difficiles en fin de vie :

✓ Non pas en disant ce qu’il faut faire
✓ Mais comment prendre une décision toujours difficile et unique

4. Elle impose à tous une réflexion éthique parfois très complexe, plutôt que des certitudes bien hasardeuses …

➢ Circulaire DHOS du 25 mars 2008 relative à l’organisation des soins palliatifs

➢ Circulaire DHOSdu 25 mars 2008 relative au référentiel national d’organisation des réseaux de santé en soins palliatifs

Les USP :
➢ Elle est constituée de lits totalement dédiés à la pratique des soins palliatifs et de l’accompagnement.

➢ Elle réserve sa capacité d’admission aux situations les plus complexes et/ou les plus difficiles.

➢ Elle assure une triple mission de soins, de formation,enseignement et de recherche.

➢ Centrent leurs objectifs sur le bien-être de la personne hospitalisée en tenant compte de sa demande physique, psychique, philosophique, culturelle et religieuse.

➢ Ils prennent aussi en compte ses proches sur les mêmes objectifs , en essayant de les aider à affronter la perte sans être victime de deuil pathologique.

➢ Disposent souvent de consultation de priseen charge du deuil pour les adultes et spécifiquement pour les enfants.

➢ Si elles n’en disposent pas , elles peuvent orienter la famille vers des centres spécifiques

➢ Choisir des moyens physiques ou thérapeutiques pouvant améliorer le confort des patients :

➢ Bains, aromathérapie, massage, toucher massage, relaxation, socioesthétique…

➢ Transfusion et traitement des...
tracking img