Les vosges

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (995 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Colle de Français
Introduction.
Cet extrait est tiré des Confessions de Jean Jacques Rousseau écrites à partir de 1765 . Rousseau (1712 1778) est un écrivain et philosophe français qui marquele siècle des Lumières notamment en participant à la rédaction de l'Encyclopédie auprès de Diderot et d'Alembert.
Ainsi, l'œuvre de Rousseau est fortement influencée par le rationalisme et l'espritrévolutionnaire. Rousseau développe divers thèmes tel que la relation entre la nature et l'homme in Le Discours sur les inégalités, mais il traite aussi de l'éducation in L'Emile.
Les Confessionsest une œuvre autobiographique couvrant les 53 premières années de sa vie. Il y fait l'aveu de ses péchés et tente ainsi de se repentir . L'œuvre se découpe en 9 livres allant de la prime jeunessejusqu'à un age avancé. La gravité des fautes varie entre le vol de pommes et l'abandon de ses 5 enfants.
L'extrait étudié se trouve dans le chapitre IV quand Venture conduit Rousseau chez le juge. Lesdeux jeunes gens (18 19 ans) se airent à la recherche de petits boulots dans le but de travailler un jour à Paris. Le passage est une description du juge sur un registre comique voir satirique. Onpeut découper l'extrait en trois partie :
-Tout d'abord, l'auteur s'attache à critiquer physiquement le juge Simon. Rousseau ignore le statut social du juge. Il commence par critiquer l'apparence,puis en effectuant une description du bas vers le haut. Le but de Rousseau est de tourner en dérision, rabaisser le juge en provoquant le rire chez le lecteur.
-La seconde partie se concentre sur lavoix du juge. Celle ci est encore une fois l'objet d'une critique acerbe. Rousseau alimente cette humour par un ensemble de comparaisons et de métaphores.
-Enfin, Rousseau tourne en dérision lesmœurs précieuses du juge et le stratagème pour cacher ses disgrâces.
Critique physique. Rousseau fait une critique moqueuse du juge. Il le tourne en ridicule en exploitant ses disgrâces...
tracking img