Lettres jaunes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (892 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LETTRES JAUNES

Toi, qui me suis dans mes pensées, qui hante mes journées, qui a su réveiller en moi quelque chose que je croyais mort… endormi depuis la mort du seul homme que j’avais aimé, toi,je te remercie d’être le seul qui me comprend, le seul qui es toujours là.

Ces derniers jours, je me sens étrange, comme l’on se sent avant de commettre un crime, avant de faire une erreur, avantqu’on se dise qu’il est trop tard. Ce pressentiment me perturbe. Je me réconforte en me disant que ce n’est sûrement rien et que tout ira bien. Je tiens à avoir de tes nouvelles. Raconte-moi quelquechose, quelque chose que tu vis, quelque chose que t’as vécu ou quelque chose que tu veux vivre. Je veux entendre ta voix. Et aussi je veux te revoir et goûter tes lèvres,

À bientôt,

ADPourquoi n’ai-je pas de tes nouvelles ? Pourquoi ma boîte aux lettres est vide ? M’as-tu oublié ? Impossible, je sais que je suis trop importante pour toi, que dès que tu m’as vu, ton cœur s’est emballéet que tu ne cesses de penser à moi. Je le sais, je l’ai vu dans tes yeux. Ça se voyait. Alors, pourquoi n’ai-je rien ? Tu as peur, hein ? Peur d’être blessé, d’être trahi, de souffrir ou d’êtreabandonné et laissé à soi même. Je te jure que je ne te laisserai jamais tombé, que je serai à toi pour toujours. Je ne te ferai aucun mal.

Allez, n’aie pas peur. Réponds-moi. Fonce. Ouvre-moi ton cœur.Je t’attends, je t’attendrai aussi longtemps qu’il le faut mais je veux des nouvelles.

AD, ta chérie.

Où es-tu ? Pourquoi tu ne me réponds pas ? Moi qui croyait que tu serais toujours làpour moi et que tu ne me briserais jamais mon cœur.

Je sens que je tombe, et je ne peux m’arrêter. J’aimerais que tu sois là pour me sauver, pour me soutenir, pour m’aimer.
Retrouve- moi demain à 6heures au coin de la rue où l’on s’est vu pour la première fois, dans le banc où l’on est tombé en amour. Si tu ne viens pas, je comprendrais, oui, que tout était faux.

AD, ton amour

La tête...
tracking img