Lexique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (875 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
LEXIQUE 12/04/12

1) DIFFERENCE LEXEME/VOCABLE (suite)
Les vocables sont en contexte alors que les lexèmes sont hors contexte. En ce sens, les vocables forment des phrases. Au niveaumorphologique, on retrouve le vocable en flexion et au niveau sémantique, il y a une référence actuelle (néologisme ; figure de style…).
EXEMPLE : le vote juste= le vote utile (Slogan d’Eva JOLY). Un votejuste n’est pas obligatoirement un vote utile et réciproquement.
L’univers de croyance :
Chaise : attributs basés sur des critères analytique et « objectifs »
Escroc : quelqu’un qui fait payer detrop cher. JusticeAttributs subjectifs
→ Jugement de valeurs.
Débat sue la justice et l’équité. Pour beaucoup la justice n’est pas équitable.
Equité : toutle monde traité de la même façon quel que soit le niveau de vie (Exemple : sécu).
La justice : tout le monde n’est pas traité de la même façon, c’est en fonction du niveau de vie. (Pour certainespersonnes les médicaments doivent être plus ou moins payant en fonction des revenus).
Difficile de faire la différence entre les riches et les plus riches car il n’y a pas de seuil. En revanche, il y aun seuil de pauvreté.
Justice et équité sont en langue synonyme mais dans les énoncés ils se différencient.

TEXTE V.HUGO.
Chose en tant qu’unité lexicale (en langue) est un mot caméléon, ilrenvoie à n’importe quel référant (animé, inanimé, réel, irréel …). En tant que vocable, « chose » renvoie à la guillotine.
EXEMPLE
Le réel est une rationalisation.
« C’est une sorte de chaise » :enclosure. On ne reconnait pas le réel mais on se rapproche le plus de quelque chose que l’on connait.
On fait donc une catégorisation (principe du dictionnaire : catégorise des choses sensible...
tracking img