Libre echange

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2760 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Royaume du Maroc
NUMÉRO

‫المملكـــة المغــربيـــة‬ ‫وزارة التـجارة الخـارجـية‬

Ministère du Commerce Extérieur

13
Février 2011

Maroc Trade Info
Dans ce numéro
1. 2. 3. 4. Tendances Internationales………………………………..............................P.1 Bilan exceptionnel des échanges commerciaux en 2010 ………..P.2 Évolution de la structure des exportations ……...……………………..P.3 Dossier spécialsur les nouveaux chantiers du commerce extérieur : 3ème partie – Mise à niveau institutionnelle et adaptation des moyens- ………………………………………………………….P.4

-Cadrage de décembre 2010-

1. Tendances internationales
L’année 2010 a été clôturée par la poursuite de la reprise de l’économie mondiale à 2 vitesses, et l’activité économique mondiale a moins ralenti que prévu.  Selon les récentes«perspectives de l’économie mondiale » du FMI, la conjoncture économique internationale entre dans une nouvelle phase de reprise caractérisée par une croissance plus lente, bien que toujours solide, cette année et l'année prochaine. La croissance est imputable pour presque de moitié aux pays en développement. La croissance du PIB mondial, qui a atteint 5 % en 2010, redescendrait à 4,4 % en 2011 avant des'établir à 4,5 % en 2012, à des degrés divers selon les pays. Elle resterait toutefois supérieure à la croissance annuelle moyenne du PIB des trente cinq dernières années, occasionnant ainsi une pression continue sur les cours des matières premières. Les pays émergents et en développement devraient afficher un taux de croissance de 7,1 % en 2010, 6,5 % en 2011 et 6,5 % en 2012. Ils continueraientd’enregistrer une expansion plus rapide que celle des pays avancés pour lesquels les taux indiqués par les projections seraient de 3 % pour 2010, de 2,5 % pour 2011 et 2012. La croissance mondiale a été supérieure de près d’un point à sa moyenne de longue période. Mais la reprise n'a pas été cohérente :  Les pays émergents se sont situés en tête du peloton de la croissance mondiale, avec des risques desurchauffe suite à l’émigration des capitaux vers ces pays. Aux Etats-Unis, le PIB a progressé de près de 2,8% sur l'année 2010. C’est deux fois moins que la moyenne des pays émergents, mais c’est nettement plus que la zone euro. La croissance globale de la zone euro pour 2010 n'est que de 1,8%. L’Allemagne se distingue par une croissance soutenue d’environ 3,6% et constitue la locomotive de lazone euro. En revanche, la Grèce et l’Irlande sont restées en récession et la croissance espagnole a été de près de (-0,2%).

Tableau 1 : Croissance du PIB des principaux pays avancés

2010 États-Unis Zone Euro Japon 2,8 1,8 4,3

2011 3 1.5 1.6

212 2,7 1,7 1,8
Source : FMI

Tableau 2 : Croissance du PIB des principaux pays émergents

2010 Chine Russie Brésil Inde
10,3 3,7 7,5 9,72011
9,6 4,5 4,5 8,4

212
9,5 4,4 4,1 8
Source : FMI

Par ailleurs, et selon ces perspectives, le niveau relativement élevé des prix alimentaires a eu des effets mitigés. Dans de nombreuses économies, la dépréciation du dollar, l’amélioration des conditions locales ont eu pour conséquence de maintenir la hausse des prix réels des denrées alimentaires. A cet égard, l’indice des prixalimentaires de la Banque Mondiale a progressé de 15 % entre octobre 2010 et janvier 2011. Il se situe aujourd’hui à un niveau supérieur de 29 % à celui d’il y a un an, et n’est plus qu’à 3 % de son plafond de 2008. De même, les cours du pétrole et des produits de base non pétroliers ont augmenté fortement en 2010, en raison de la vigueur de la demande mondiale, mais aussi des chocs du côté de l’offre decertains produits. Cette pression à la hausse devrait persister en 2011, car la demande demeurerait vigoureuse et l’offre ne réagirait que modérément aux tensions accrues sur les marchés. Pour ce qui est des produits de base non pétroliers, les dégâts causés aux cultures par les intempéries climatiques ont été plus importants que prévu à fin 2010, et leurs effets sur les prix ne devraient...
tracking img